Salon du livre de Genève : une édition 2016 de qualité | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 01.05.2016 à 21h00 (mis à jour le 01.05.2016 à 22h00) Suisse

Salon du livre de Genève : une édition 2016 de qualité

Photo SLPG

Le salon du livre et de la presse qui s’est tenu à Genève du 27 avril au 1e mai 2016 a accueilli 94 000 visiteurs dans une ambiance propice aux échanges.

Pour sa 30e édition, organisée du 27 avril au 1er mai 2016, le salon du livre et de la presse de Genève annonce avoir accueilli 94 000 visiteurs, soit, malgré l’absence de congé du 1er mai, quasiment autant que l’an dernier.

Exposants et visiteurs ont globalement apprécié le nouveau lieu où s’est tenu le salon au sein du centre Palexpo. Ayant dû céder à une autre manifestation sa place habituelle, au rez-de-chaussée, le salon était pour la première fois installé à l’étage sur une surface peu ou prou équivalente mais dont la hauteur sous plafond, plus basse, a contribué à créer une atmosphère plus qualitative et plus adaptée à un rendez-vous littéraire et son évolution marquée par le développement de stands thématiques et l’organisation de nombreux débats.

Le Québec comme invité d'honneur en 2017

Quelque 2 200 animations ont d'ailleurs été proposées par 1 259 intervenants. Parmi les nouveautés, une nouvelle scène, dédiée aux jeunes adultes, a été ajoutée aux neuf déjà présentes en 2015. Et Le Cercle, qui réunit les professionnels genevois, a inauguré un nouvel aménagement en s’installant dans un grand pavillon tout blanc.

Le salon qui a accueilli la Tunisie comme hôte d’honneur et proposé deux expositions, consacrées l’une à l’écrivain brésilien Paulo Coelho, l’autre au personnage de BD Titeuf, a aussi renouvelé l’organisation d’assises professionnelles. Pour leur deuxième édition, tenue les 27 et 28 avril, celles-ci ont été consacrées au numérique la première journée et à l’édition suisse le lendemain.

Par ailleurs, comme chaque année, plusieurs prix ont été décernés. Outre celui du Salon du livre qui a récompensé cette année deux jeunes auteurs genevois, Douna Loup pour L’oragé et Florian Eglin pour Solal Aronowicz Holocauste, le prix Ahmadou Kourouma a été attribué à l’écrivain mauritanien Mbarek Beyrouk pour Le tambour des larmes (Elyzad).

Pour sa 31e édition l’an prochain, le Salon de Genève annonce déjà qu’il se tiendra du 26 au 30 avril et accueillera le Québec comme hôte d'honneur.
close

S’abonner à #La Lettre