#Metoo

Roselyne Bachelot : « Je remercie Vanessa Springora… »

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot - Photo OLIVIER DION

Roselyne Bachelot : « Je remercie Vanessa Springora… »

Dans une interview exclusive accordée à LH Le Magazine, à paraître demain, la ministre de la Culture affirme que Le consentement est "un livre extrêmement important". Elle appelle le secteur du livre "à réfléchir" sur les phénomènes d’atteintes sexuelles, et à adopter "des mesures beaucoup plus proactives" concernant l'égalité des sexes.

Par Emmanuel Poncet,
Créé le 24.09.2020 à 16h41,
Mis à jour le 25.09.2020 à 18h51

Outre son plan d’urgence pour le livre qu’elle détaille en avant-première, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot est revenue sur l’affaire Matzneff et la vague #Metoo, dans une interview exclusive accordée à LH Le Magazine (n°2, à paraître vendredi 25 septembre).

"Il n’y avait pas de raison, explique-t-elle, que le monde de l’édition échappe à ce phénomène qui, hélas, a irrigué, tous les secteurs de la société. Chaque fois qu’il y a des enjeux de pouvoir, des enjeux financiers, il y a des phénomènes d’atteinte sexuelle".

Un appel au monde de l’édition

Interrogée sur sa perception du livre de Vanessa Springora, Le consentement, elle affirme qu’il s’agit d’"un livre extrêmement important". "Je remercie Vanessa Springora, ajoute-t-elle, et je peux vous assurer que Gabriel Matzneff [mis en cause dans le récit de Vanessa Springora, NDLR] ne touche plus son allocation [versée depuis 2002 par le Centre national du livre, CNL, NDLR]".

La ministre de la Culture, nommée le 6 juillet, va même plus loin et lance une forme d’appel au monde de l’édition à se réformer. "Cela doit amener le secteur du livre à réfléchir aux mesures de prévention dans les entreprises, mais aussi à des mesures beaucoup plus proactives, comme un souci de parité dans les jurys des grands prix d’automne et dans les organes de direction des maisons d’édition".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités