Quatre auteurs parmi les "30 éclaireurs" de Vanity Fair | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 19.06.2017 à 18h24 (mis à jour le 19.06.2017 à 19h00) Médias

Quatre auteurs parmi les "30 éclaireurs" de Vanity Fair

Cécile Coulon est l'un des 30 jeunes talents français repérer par le magazine « Vanity Fair ». - Photo ANTOINEROZES

Ugo Bienvenu, Anastasia Colosimo, Kaoutar Harchi et Cécile Coulon ont été retenus parmi les 30 jeunes talents français du magazine Vanity Fair.

Vanity Fair France lance dans son numéro de juillet son premier palmarès des "30 éclaireurs", soit le classement de jeunes talents de moins de 30 ans dans différents domaines.

"Après le classement des 50 Français les plus influents dans le monde, nous avons voulu mettre en lumière ces jeunes de moins de 30 ans, qui ne sont pas encore sous les feux des projecteurs mais qui rayonneront demain" explique Olivier Bouchara, rédacteur en chef enquêtes/reportages du mensuel. 

Parmi ces trente personnalités en devenir, quelques uns sont liés au secteur du livre. 

Ugo Bienvenu, 30 ans, illustrateur. "Le nouveau prodige de la BD. Ses albums cartonnent. Il va réaliser la prochaine série Ant-Man pour les studios américains Marvel." Il a publié chez Denoël Graphic Sukkwan Island, d'après le roman de David Vann, et Paiement accepté en mai dernier. Il a également participé aux illustrations du prochain roman de Marie Desplechin, Nous étions deux ombres (Thierry Magnier, 6 septembre).

Anastasia Colosimo, 27 ans, essayiste. "Intellectuelle engagée. Son essai écrit au lendemain des attentats contre Charlie hebdo et intitulé Les Bûchers de la liberté revient sur l’histoire du blasphème à travers les âges et montre qu’il est avant tout un instrument politique. " Paru chez Stock en janvier 2016, son essai a reçu le Prix Elina et Louis Pauwels.

Kaoutar Harchi, 30 ans, essayiste. "Dans sa thèse de doctorat publiée chez Fayard, Je n’ai qu’une seule langue et ce n’est pas la mienne (Pauvert, 2016), elle s’interrogeait sur l’ethnocentrisme du Tout-Paris littéraire."  Romancier et philosophe, il a aussi écrit A l'origine notre père obscur (Actes Sud, 2014) et L'ampleur du saccage (Actes Sud, 2011).

Cécile Coulon, 27 ans, écrivain. "Un premier roman à 16 ans et maintenant le neuvième, Trois saisons d’orage (Viviane Hamy, janvier 2017), sélectionné pour le prochain Prix de Flore." Elle a reçu le Prix des libraires il y a dix jours pour ce roman.

close

S’abonner à #La Lettre