Pluie d'hommages pour Toni Morrison | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 07.08.2019 à 16h00 (mis à jour le 07.08.2019 à 16h12) Réactions

Pluie d'hommages pour Toni Morrison

La romancière est décédée des suites d'une maladie à New-York dans la nuit du 5 au 6 août. - Photo OLIVIER DION

La romancière, Prix Nobel de littérature 1993, s'est éteinte dans la nuit du 5 au 6 août à l'âge de 88 ans. Les personnalités politiques et les professionnels de la culture du monde entier lui ont rendu hommage.

Depuis l'annonce du décès de la romancière Toni Morrison, première femme noire à avoir reçu le Prix Nobel de littérature, en 1993, les hommages du monde politique et culturel affluent sur les réseaux sociaux.

Barack Obama a vu en Toni Morrison "un trésor national" "Aussi bonne conteuse, aussi captivante en personne qu'elle l'était dans ses lignes. Quel cadeau de respirer le même air qu'elle, ne serait-ce que pour un instant" a t-il précisé en ajoutant une photo d'elle et de la romancière. L'ancien président des Etats-Unis avait décerné la médaille de la Liberté à Toni Morrison le 29mai 2012 au cours d'une cérémonie à la Maison Blanche.

Dans un long post publié sur la page Facebook officielle de l'auteure, son éditeur, Knopf, lui rend hommage en commençant par une de ses citations : "Nous mourrons, c'est peut-être le sens de nos vies. Mais nous utilisons le langage, c'en est peut-être la mesure". "Profondément triste" d'apprendre sa disparition, la maison d'édition revient sur sa carrière et se souvient notamment  d'elle comme "la première femme afro-américaine rédactrice en chef de l'histoire de la société" chez Random House entre 1967 et 1983.

Admiratrice de longue date de l'auteure, la prescritrice et animatrice Oprah Winfrey, qui avait produit et joué dans Beloved, l'adaptation cinématpgraphique de son best-seller, se rappelle sur Instagram "une magicienne de la langue, qui comprenait le pouvoir des mots".


En France, l'actuel ministre de la Culture, Franck Riester, dit "au revoir" à "une femme qui sera toujours restée fidèle à ses combats, à son écriture "libre radicale, visionnaire et poétique".


La maison d'édition Christian Bourgois qui a édité les oeuvres de l'auteure en français depuis 1992 voit en Toni Morrison "une écrivaine au style tellurique et sensible qui a profondément bouleversé le roman américain". De son côté, la Société des Gens de Lettres évoque l'"écrivain engagé" qui "aura participé aux grands débats de société de son siècle et résolument contribué, par son œuvre littéraire, à éclairer les consciences sur la situation de la minorité noire américaine".

L'auteur franco-congolais Alain Mabanckou lui aussi rendu hommage, sur Twitter, en parlant de la "romancière, essayiste, critique littéraire, dramaturge, librettiste, professeur de littérature, prix Pulitzer en 1988, et Nobel de littérature en 1993".



En France, l'ancienne ministre de la Justice Christaine Taubira salue sur Twitter le "tel amour pour nous-même, qui nous a "rendus capables d'aimer le monde,"que la romancière nous "a offert".

La femme politique a expliqué sur France Inter ce matin qu'elle a découvert l'auteure après ses études en Guyane. "Je me suis hissée dans cette littérature qui tranchait complètement avec ce que j'avais déjà lu" a t-elle déclaré dans la matinale de la radio publique, où étaient invités également l'éditrice Dominique Bourgois, la traductrice Christine Laferrière et le journaliste François Busnel.
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre