Pendant les vacances, les Européens préfèrent lire sur papier que sur numérique | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 28.07.2014 à 17h45 (mis à jour le 28.07.2014 à 18h00) Etude

Pendant les vacances, les Européens préfèrent lire sur papier que sur numérique

Photo FLICKR - CC - SIMON COCKS

Selon une étude menée par Opodo, les valises des Européens seraient toujours chargées de livres traditionnels malgré le développement de la lecture numérique.
 

Pour leurs lectures de vacances, les Européens préféreraient encore le livre papier aux supports numériques. C’est ce que rapporte une étude de la société de ventes de voyages Opodo menée auprès de 1640 personnes edans les quatre plus grands pays européens (France, Royaume-Uni, Italie, Allemagne).
 
Première bonne nouvelle selon l’agence de voyages, 84% des personnes interrogées déclarent lire en été. Ainsi, 61% d’entre eux voyagent avec 1 ou 2 livres mais les Français (20%) et les Allemands (19%) battent des records en emportant pas moins de 4 livres avec eux pendant leurs congés.
 
Le livre imprimé fait de la résistance
 
Par ailleurs, le numérique n’aurait pas encore détrôné le papier. Pour 69% des répondants, la lecture se fait encore sur papier, alors que 14% lisent sur leurs tablettes ou smartphones. Les Anglais interrogés se montrent plus friands de nouvelles technologies que la moyenne, 25% d’entre eux lisant leurs romans sur tablette.
 
D’après l’étude, les libraires auraient toujours un fort pouvoir prescripteur puisque 48% des répondants déclarent se rendre en boutique pour choisir leurs ouvrages. Mais 24% se fient davantage aux articles parus sur le web et à des blogs pour décider de leurs lectures.
 
Ces chiffres confirment les tendances révélées par le très sérieux rapport Global eBook. Réalisé par le chercheur Rudiger Wischenbart, il soulignait en 2013 que le développement du livre numérique sur le Vieux continent est plus lent qu’aux États-Unis, le livre imprimé offrant une belle résistance. Par ailleurs, des disparités existent entre les différents pays. Si la Grande-Bretagne et les pays scandinaves sont les plus avancés dans la transition numérique, l’Italie est bonne dernière, derrière la France.
close

S’abonner à #La Lettre