Pékin veut concevoir la première « technofoire » du livre | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, à Pékin, le 23.08.2019 à 13h12 (mis à jour le 23.08.2019 à 14h01) Chine

Pékin veut concevoir la première « technofoire » du livre

Lin Linying, directrice de la Foire internationale du livre de Pékin (BIBF) - Photo FABRICE PIAULT

Directrice de la Foire internationale du livre de Pékin, organisée cette année du 21 au 25 août, Lin Liying y a aménagé un espace dédié à la technologie 5G pour « montrer tout ce qui sera possible pour l’édition à l’avenir ».

Accompagnant la stratégie du gouvernement chinois, qui incite ses entreprises technologiques à accélérer le développement et le déploiement sur le territoire des réseaux 5G, la 26e Foire internationale du livre de Pékin (BIBF), du 21 au 25 août, aura été l’occasion pour ses organisateurs de placer les nouvelles technologies appliquées au livre au cœur de leurs priorités en faisant d’un espace dédié à la 5G la figure de proue d’un pavillon numérique sensiblement renforcé par rapport aux années précédentes.
 
L'espace 5G dans le pavillon numérique de la Foire internationale du livre de Pékin (BIBF) - Photo FABRICE PIAULT
Aménagé grâce à un partenariat technologique avec China Unicom, qui a obtenu une licence 5G quelques jours avant la foire, le nouvel espace tout de bleu revêtu, conçu comme le cœur d’un système informatique, est « centré sur les enjeux de la connectivité internet, explique la directrice de la grande manifestation professionnelle chinoise, Lin Liying. Il doit permettre de générer de nouvelles expériences de lecture et de montrer tout ce qui sera possible pour l’édition à l’avenir. »
 
Certes, « la 5G n’est pas encore déployée partout, admet Lin Liying, mais c’est la première fois qu’elle est lancée dans une foire du livre. Nous avons pu l’installer dans cet espace spécifique où nous présentons différentes applications pour l’édition, ». Un auteur a notamment été interviewé à distance dès l’ouverture de la foire grâce à sa représentation holographique.
 
A l'intérieur de l'espace 5G à la BIBF - Photo FABRICE PIAULT
En plein développement, le pavillon numérique de la foire du livre de Pékin est aussi l’occasion pour les éditeurs de présenter leur activité digitale. La plupart des grands groupes y ont réservé un stand, généralement bardé d’écrans, en plus de leur stand traditionnel.
 
« Dans notre espace jeunesse, la demande va aussi à plus de multimédia », poursuit Lin Liying, pour qui « l’impact des nouvelles technologies digitales sur le lectorat implique des transformations internes de l’édition, avec notamment de nouvelles méthodes de production et de promotion ».
 
La directrice de la BIBF, pour qui celle-ci est « la principale plateforme internationale du livre en Asie, capable d’attirer aussi bien les grands acteurs que les petits indépendants », entend que ceux-ci s’emparent de cette « technofoire du livre » pour « en faire la vitrine de leurs nouveautés et de leurs initiatives et qu’elle devienne un lieu de rencontre et de test entre les éditeurs et leurs clients et utilisateurs ».
 
close

S’abonner à #La Lettre