Pearson va supprimer 4000 postes | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 22.01.2016 à 15h28 (mis à jour le 22.01.2016 à 16h00) Royaume-Uni

Pearson va supprimer 4000 postes

Le géant britannique de l'édition, pénalisé par le recul des ventes de livres scolaires, cherche à réduire ses coûts. 

Pearson, premier éditeur mondial avec un chiffre d'affaires livre estimé en 2014 à 5 809 millions d'euros (d'après le dernier classement établi par Livres Hebdo), s'apprête à supprimer 4000 postes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans le but de réduire drastiquement ses coûts. Lors d'une conférence de presse donnée jeudi 21 janvier, l'éditeur britannique a annoncé une restructuration prévue pour mi-2016 visant à générer 350 millions de livres d'économies (457,2 millions d'euros), et qui passera par la suppression de près de 10% de ses effectifs. 

Ces 10 dernières années, le groupe s'est concentré sur l'éducation notamment en revendant son quotidien The Financial Times et également sa part dans l'hebdomadaire The Economist

Mais cette nouvelle décision drastique est causée par un marché du manuel scolaire difficile ces dernières années aux Etats-Unis. "Notre performance compétitive a été solide ces trois dernières années mais les changements cycliques et politiques sur nos marchés les plus importants ont été plus prononcés et ont duré plus longtemps qu’anticipé", a expliqué le directeur général, John Fallon.
 
En 2016, l'éditeur avait déjà dû se séparer de 4000 postes et réduire de moitié sa capacité de stockage pour les manuels scolaires. 

A l'annonce de ce nouveau plan social, l'action Pearson a bondi de 17,41% jeudi à la bourse de Londres. 
close

S’abonner à #La Lettre