Un premier roman par jour

"Ouverture à la française" de Dora Djann chez Emmanuelle Collas

Dora Djann

"Ouverture à la française" de Dora Djann chez Emmanuelle Collas

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée 2019. Avec Ouverture à la française, à paraître chez Emmanuelle Colas, Dora Djann raconte la vie de Ziné, entre l'Anatolie, Istanbul et Paris.

Par Vincy Thomas,
Créé le 12.08.2019 à 10h00,
Mis à jour le 12.08.2019 à 12h00

"Je viens souvent là, devant cette tour à Saint-Denis." Ainsi débute le parcours de Ziné, héroïne du premier roman de Dora Djann, qu'Emmanuelle Collas publie le 30 août. Par courts chapitres, comme des fragments de souvenirs collés les uns aux autres dans le désordre, l'auteur raconte la vie de turque exilée en France, fréquentant le milieu kurde et osant un mariage mixte avec Joseph, un artiste français, sans l'accord de son père. D'un côté, elle découvre l'oppression des minorités et la déchirure avec son père qui refuse de lui parler.

Dans cette vie de solitude, Ziné est en quête d'identité, cherchant ses racines et une réconciliation familiale. Née l'hiver du coup d'Etat militaire de 1980 à la frontière turco-syrienne, elle a laissé son passé en prenant l'avion pour Paris. Cette jeune réfugiée s'intègre entre pavillon de banlieue et HLM, transgression des coutumes et aspiration à une forme d'indépendance. L'auteure dessine alors, le portrait d'une femme égarée mais aussi celui d'une famille éclatée et d'une communauté menacée.

Dora Djann, née de parents kurdes et alévis, est arrivée en France dans les années 1990. Diplômée de l'Inalco, traductrice et interprète auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides et de la Cour nationale du droit d'asile, elle a commencé à écrire ce texte dans le cadre du Master "création littéraire" de Paris 8.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités