Menacée, La Manufacture de Livres ne rééditera pas "Gangs story" | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 27.09.2018 à 18h55 (mis à jour le 01.10.2018 à 12h06) censure

Menacée, La Manufacture de Livres ne rééditera pas "Gangs story"

Photo PHOTO OLIVIER DION

Le livre, condamné en 2013 pour la photo d’un skinhead, devait être réédité sans cette photo en novembre.
 

Pierre Fourniaud, fondateur de La Manufacture de Livres, annonce dans un communiqué qu’il ne rééditera pas "suite à diverses pressions" Gangs story, de Yan Morvan, un livre sur le phénomène des gangs français des années 70 aux années 90, illustré de 220 photos, qu’il a publié en novembre 2012.

La première édition avait été interdite à la suite du procès intenté par un skinhead qui avait posé devant un mur avec des affiches de propagande nazie et qui refusait que sa photo figure dans le livre. "Nous avons été condamnés parce que nous avons informé", a écrit l’auteur, Yan Morvan, le 26 juillet 2013, le jour de la condamnation. La Manufacture de livres avait été condamnée à retirer le livre de la vente et à payer 7 000 euros au nom du droit à l’image.

L’éditeur avait prévu de le rééditer le 1er novembre, sans la photo censurée, mais a reçu des "avertissements". "D’autres charmants garçons au sens du commerce plus affuté que les convictions n’ont pas fait mystère de vouloir nous assigner eux-mêmes en justice. A moins que nous ne préférions les dédommager par avance. Compte tenu de la difficile économie d’un ouvrage de photographie, nous prenons aujourd’hui la décision de jeter l’éponge… pour cette fois", écrit Pierre Fourniaud dans son communiqué.  

"Nous nous trouvons dans l’impossibilité de faire notre travail d’éditeur et de participer à la diffusion du remarquable travail photographique de Yan Morvan. Au nom d’une loi protégeant le droit à l’image, faut-il se couper de sa mémoire ?", conclut-il.
 
close

S’abonner à #La Lettre