L’UIE finance sept projets littéraires en Afrique | Livres Hebdo

Par Livres Hebdo, le 29.10.2019 à 15h35 (mis à jour le 29.10.2019 à 16h01) Philanthropie

L’UIE finance sept projets littéraires en Afrique

L’organisation va reverser 170000 dollars à des éditeurs, libraires et startups qui ont fait preuve d’innovation.

Sept acteurs de la scène littéraire africaine vont se partager 170000 dollars (153000 euros) octroyés par l’Union internationale des éditeurs (UIE), a annoncé l’organisation, mardi 29 octobre. Ces fonds sont issus de l’African Publishing Innovation Fund, qui finance les projets africains innovants dans le secteur du livre. L’initiative est née d’un accord signé en mai entre l’UIE et Dubai Cares, organisation philanthropique du premier ministre émirati Mohammed bin Rashid Al Maktoum, qui se revendique poète et mécène.
 
Parmi les projets soutenus se trouvent une application développée par une start-up nigériane visant à faciliter l’accès aux livres, un programme de mentorat d’auteurs au Ghana ou encore la traduction de livres pour enfants en trois dialectes nigérians. 50000 dollars seront consacrés à la restauration de la bibliothèque McMillan Memorial de Nairobi, au Kenya. Enfin, une partie des fonds sera allouée à la constitution de bibliothèques dans le camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, le plus grand au monde.
 
Membre de l'UIE, les Emirats Arabes Unis, tout comme d'autres pays comme la Turquie, l'Arabie Saoudite, la Chine et la Russie, font partie des pays les plus contestés en matière de respect des droits de l'Homme, de liberté d'expression et de publication.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre