Livre Paris 2017 en cinq nouveautés | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 24.02.2017 à 15h37 (mis à jour le 28.02.2017 à 10h23) Salon du Livre

Livre Paris 2017 en cinq nouveautés

L'affiche de Livre Paris 2017 - Photo LIVRE PARIS

Les organisateurs du salon ont dévoilé quelques-uns des temps forts et des nouveautés de la 37e édition de Livre Paris, organisée du 24 au 27 mars.

Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition (SNE) et président de Livre Paris, Sébastien Fresnau, de Reed Expositions, directeur du Salon, et Evelyn Prawidlo, responsable de la programmation de la manifestation, ont dévoilé, vendredi 24 février au cours d’une conférence de presse, les principaux temps forts et innovations de la 37e édition de Livre Paris, qui aura lieu du 24 au 27 mars, porte de Versailles.

Le "Maroc à livre ouvert"
Le Maroc est, pour la première fois, l’invité d’honneur du Salon et Younes Ajarraï, commissaire du Pavillon Maroc, veut inscrire cette participation dans "une présence marocaine en France en général". Dès le 1er mars, 34 auteurs marocains partiront en tournée dans une dizaine de villes françaises pour promouvoir leur littérature à travers des rencontres pluridisciplinaires mêlant cinéma et théâtre, avant de participer à des rencontres à la porte de Versailles. En amont du salon, des éditeurs marocains et français se retrouveront au siège du Centre National du Livre (CNL), le 22 mars, pour une journée professionnelle organisée par le Bureau international de l'édition française (BIEF).
 
Le pavillon des Lettres d’Afrique
"L’Afrique possède une grande richesse littéraire, avec des auteurs de renom et des jeunes plumes prometteuses, mais qui est très méconnue", note Aminata Diop Johnson, fondatrice et directrice du Pavillon des Lettres d’Afrique. La 37e édition de Livre Paris accueillera des auteurs de douze pays d’Afrique francophone, dont le Sénégal, le Bénin, le Burkina Faso et Madagascar, avec la Côte d’Ivoire dans le rôle de chef de file, pour faire entendre les littératures plurielles du continent.
 
Les coulisses de l’édition
Cette année, le salon veut faire connaître les métiers du secteur de l’édition, des éditeurs aux commerciaux en passant par les responsables marketing et les cessionnaires de droits. Au menu de ces aperçus sur les coulisses de l’édition, des tables rondes, des rencontres avec des éditeurs comme Adrien Bosc (Seuil), le 25 mars à 11 heures, ou Moïse Kissous (Steinkis), le 26 mars à 11 heures, et des masterclass avec Laurence Engel, présidente de la BNF, le 25 mars à 16 heures, ou encore Olivier Nora, P-DG de Grasset, le 26 mars à 16 heures.
 
Pour l’occasion, Livres Hebdo organise deux rendez-vous. Le premier, qui a lieu le 24 mars à 15 heures, se concentre sur les modèles de diffusion du livre en France et en Allemagne avec des libraires des deux pays qui confrontent leurs visions respectives du marché du livre. Le second débat présentera la double vie des éditeurs, le 25 mars à 15 heures, avec notamment Paul-Erik Mondron, directeur de Nevicata et alpiniste, ou Julien Papelier, directeur général de Dupuis et fabricant de pâtés.  
 
Des espaces thématiques repensés
Le plan du Salon a été redessiné pour permettre un parcours plus fluide. L’espace Jeunesse dédié aux 6-15 ans, qui se rapproche de la BD pour cette nouvelle édition, est "entièrement réinventé", selon Evelyn Prawidlo, directrice de la programmation de Livre Paris. Une scène fermée, comme un petit théâtre, accueillera des spectacles, des auteurs, ou encore des booktubeurs, ces critiques littéraires 2.0, tandis qu’une librairie dédiée et un coin atelier plus intimiste attendront les jeunes lecteurs. Comme chaque année, le "Square Jeunesse" recevra la finale départementale des Petits champions de la lecture.
 
De son côté, la scène "Cuisine" élargit son menu au bien-être "afin d’explorer tous les plaisirs du corps et de l’esprit", souligne Evelyn Prawidlo. Des chefs étoilés et des buffets thématiques sauront y rassasier les estomacs des visiteurs affamés, entre deux ateliers de relaxation où la méditation et la pleine conscience seront mises à l’honneur. En prime, Sébastien Martinez, auteur d’Une mémoire infaillible: briller en société sans sortir son smartphone (Premier Parallèle), dévoilera ses astuces le samedi 25 mars à 10 h 30.
 
Enfin, les scènes "Savoir et connaissance" et "Religion, culture et société" fusionnent pour n’en former qu’une seule: l’Agora, qui se veut être un carrefour de la démocratie, qui interroge les citoyens sur leurs valeurs communes, leurs rapports historiques et les grands défis sociaux et géopolitiques.
 
"Imagine" comme fil rouge
Après le thème de la résistance l’année dernière, la 37e édition du Salon prendra la légèreté comme fil rouge. Une thématique déclinée dans les cinq espaces pour questionner la société dans laquelle nous évoluons, avec au programme des rencontres autour de la démocratie, des migrants ou encore du bio.  
close

S’abonner à #La Lettre