Les ventes en ligne devraient atteindre 70 milliards d’euros en 2016 | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 28.01.2016 à 16h35 (mis à jour le 28.01.2016 à 19h22) E-commerce

Les ventes en ligne devraient atteindre 70 milliards d’euros en 2016

Les ventes en ligne enregistrent une hausse de 13,5 % selon la Fevad. - Photo DR

Selon la Fevad, le marché du e-commerce a progressé de 14% l’an dernier, pour atteindre 64,9 milliards d’euros. Et il devrait encore gagner 10% cette année.

Selon une étude présentée jeudi 28 janvier par la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad), les achats réalisés par les Français en 2015 sur Internet ont atteint 64,9 milliards d’euros. La progression s’élève à 14% sur un an et dépasse celle de 11% enregistrée en 2014. Le nombre de transactions a quant à lui augmenté de 19% l’an dernier pour atteindre 835 millions.

Le commerce en ligne a profité de l’arrivée de nouveaux acheteurs (+2,3 millions, soit au total 36 millions de cyberacheteurs, selon Médiamétrie) et de l’augmentation de la fréquence d’achat (+13%, soit 23 transactions par an en moyenne par acheteur pour un montant global 1 780 euros). Mais la bonne tendance du marché a aussi été tirée par le renforcement de l’offre avec l’arrivée de près de 25 000 sites supplémentaires (portant à 182 000 le nombre de sites marchands en France) et par le développement des places de marché (leurs ventes étant estimées à près de 3 milliards d’euros).

Le seul bémol dans ce bilan concerne le recul de 6% du panier moyen d’achat, désormais ramené à 78 euros. Ce rapprochement progressif avec le montant moyen des transactions sur les autres circuits de vente confirme la normalisation des achats en ligne, estime la Fevad.

Pour 2016, la fédération anticipe une nouvelle progression du e-commerce, qu’elle évalue autour de 10%, ce qui porterait le marché à 70 milliards d’euros. Selon une enquête Fevad/CSA sur les perspectives 2016, les achats en ligne porteront d’abord sur l’habillement (57%) et sur les produits culturels (52%), puis sur les voyages et produits du tourisme (43%) et sur les produits techniques/électroménager (42%).
 
close

S’abonner à #La Lettre