Coronavirus

Les librairies optent pour la livraison à domicile, mais jusqu'à quand?

librairiesindependantes.com

Les librairies optent pour la livraison à domicile, mais jusqu'à quand?

Alors que les librairies sont désormais fermées par arrêté gouvernemental, elles choisissent souvent la livraison à domicile pour compenser légèrement l'absence de ventes. Mais avec un confinement total du pays, la livraison ou le retrait seront peut-être interdits.

Par Clarisse Normand, Vincy Thomas,
Créé le 16.03.2020 à 16h58,
Mis à jour le 17.03.2020 à 14h04

Dans un premier temps, la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités annoncée jeudi soir par le président de la République a entraîné une grosse fréquentation des librairies vendredi et samedi. Les librairies contactées par Livres Hebdo ont enregistré d'importantes ventes en jeunesse et en parascolaire.
 
Dimanche, après l’annonce de la fermeture de commerces non essentiels, un certain nombre de librairies ont annoncé la mise en place d’un service de livraison de commandes aux clients. Sachant que tous les offices sont suspendus à partir de la fin de la semaine, les libraires ne pourront que vendre des livres en stock.

S'adapter en livrant à domicile
 
Ainsi, la Scop Librairie Les Volcans propose un service de livraison gratuit par la Poste avec des lignes directes vers les rayons thématiques de sa librairie (Littérature : 04 73 43 66 67 ; Poche/Polar : 04 73 43 66 77 ; Pratique/Histoire/Sciences Humaines : 04 73 43 66 60 ; Jeunesse : 04 73 43 66 56 ; BD/Mangas/SF : 04 73 43 66 78, etc.). La librairie Les parages réfléchit à organiser un service de livraison ou de mise à disposition, dans les meilleures conditions sanitaires. "La librairie Les Parages n’a que six mois et notre économie reste donc encore très fragile, nous avons besoin de vous ; ne laissons pas Amazon gagner du terrain", rappelle l'établissement.

Dans un texte paru sur Mediapart, François Gèze invite les lecteurs à "acheter en ligne les livres" et "à ne surtout pas les acheter chez Amazon (bouh !), mais sur les sites de vente en ligne des libraires indépendants." Et ainsi de citer le portail des Librairies indépendantes ou celui de l’excellente librairie toulousaine Ombres blanches, "tout aussi performant qu’Amazon en termes de délais de livraison et d’efficacité (même par ces temps de confinement)."

La livraison bientôt interdite?
 
Les sites de librairies, comme Librest ou Mollat, ont d'ailleurs vu leur fréquentation augmenter fortement hier, dimanche 15 mars. Mais cette solution s’annonce de courte durée avec le confinement total qui est envisagé cette semaine et le possible arrêt prévu des services postaux et Colissimo… Ce qui touchera aussi bien les libraires qu'Amazon. Car dans un contexte de confinement, tout le monde devra prendre sa part de responsabilité et éviter d'être inutilement exposé. La vertu commanderait donc de ne pas se faire livrer alors que la mobilité des biens et des personnes doit être réduite.

Rappelons que le SLF appelle à la prudence: "L'objectif du gouvernement étant de limiter au maximum les échanges et la proximité entre personnes, précise le communiqué, tout mode de livraison ou de retrait qui favoriserait le développement de ces échanges n'est pas recommandé. Il est d'ailleurs probable que les transports de marchandises non prioritaires soient encadrées, voire interdites, dans les heures ou jours à venir, rendant les commandes en ligne inopérantes, que ce soit sur un site de libraire ou sur Amazon."
 
La solution est peut-être, pour les semaines à venir,  du côté du livre numérique, idéal pour conserver le contact avec la lecture tout en respectant les mesures de « distanciation sociale ».

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités