Les libraires sont invités à propager #mynextread | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 21.01.2015 à 15h55 (mis à jour le 21.01.2015 à 16h00) - 1 commentaire Librairie

Les libraires sont invités à propager #mynextread

La Fédération européenne et internationale des libraires lance #mynextread, une campagne internationale destinée, par le truchement des libraires et des lecteurs, à défendre la profession auprès des instances politiques européennes.

La Fédération européenne et internationale des libraires (EIBF) a présenté le 21 janvier 2015 à Paris la première campagne de communication virale ouverte à tous les libraires d'Europe et même du monde.

Invitant leurs clients à prendre un selfie (autoportrait) avec un livre et à partager cette photo sur internet, les libraires sont au cœur du dispositif baptisé #mynextread, sous-titré en France "Et toi, tu lis quoi ?".

Au-delà de la promotion de la lecture, l'opération est aussi conçue comme un moyen pour l'EIBF de renouveler l'attention des décideurs politiques européens sur la défense de la profession et des valeurs figurant dans sa charte du livre.

"Pour que chacun puisse lire ce qu’il veut, quand il veut, dans le format de son choix" est le message défendu par cette charte et véhiculé par #mynextread.

Afin d’aider les libraires à relayer la campagne, l’EIBF met gracieusement à leur disposition des modèles de marque-page, sacs et tee-shirts susceptibles d’être personnalisés aux couleurs des librairies, via le formulaire disponible sur http://eibf-booksellers.org/links.

Entièrement centrée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), #mynextread vivra au gré des expériences de lecture et de partage des internautes. Le syndicat de la librairie française (SLF) a déjà fait savoir qu'il relayerait l'initiative auprès de ses adhérents.

Commentaire récent

“ Belle initiative pour soutenir les libraires indépendants. Un peu surprenant : l'absence de liseuse numérique (ou autre symbole équivalent) sur l'affiche, pour une campagne qui insiste sur l... ” Jean-Yves il y a 5 ans à 16 h 40
close

S’abonner à #La Lettre