Les lecteurs de livres sont plus nombreux | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 13.03.2019 à 11h40 (mis à jour le 13.03.2019 à 12h00) Baromètre

Les lecteurs de livres sont plus nombreux

Photo DR/CNL

Avec un nombre supérieur de jeunes lecteurs, 88% Français se déclarent lecteurs, d'après le 3e baromètre Ipsos/CNL rendu public à la veille de Livre Paris.

A la veille du salon Livre Paris, du 14 au 18 mars à la Porte de Versailles, le Centre national du livre a rendu public, le 13 mars, son 3e baromètre sur les Français et la lecture, réalisé avec Ipsos et qui traduit un élargissement du lectorat en 2019. Alors que 92% des Français ont lu au moins un livre, quel que soit son genre littéraire, au cours des 12 derniers mois, 88% se déclarent lecteurs, contre 84 % lors de la précédente étude en 2017.

Cette augmentation est portée par les jeunes adultes (+ 9 points par rapport à 2017), consommateurs des genres littéraires très populaires (mangas, comics, romans SF) que ces "15-24 ans" dévorent à la maison ou dans les transports en commun. En parallèle, les livres de développement personnel ont la cote auprès des quadragénaires et des CSP-. Les Français sont, en général, plus nombreux à percevoir le livre comme un outil capable de les aider à être heureux et épanoui dans leur vie.

Le nombre de grands lecteurs de livres papier (20 livres et plus par an) reste stable par rapport au dernier baromètre réalisé en 2015. Mais leur profil se redessine. S'il s'agit toujours majoritairement de femmes, âgées de 52 ans en moyenne, la tendance au rajeunissement se confirme là aussi, avec une présence importante de lectrices de mangas.

 Le nombre de livres lus au format papier reste stable entre 2017 et 2019, tandis que la part de la lecture numérique, très minoritaire, stagne après sa progression observée depuis 2015. Si les lecteurs sont tendanciellement plus nombreux à emprunter des livres en bibliothèque, ils ne s’y rendent néanmoins pas plus régulièrement qu’auparavant. La majorité des personnes qui n'empruntent pas d'ouvrages préfèrent lire ceux qui leur appartiennent.

Aujourd'hui encore, 79% des Français choisissent leurs livres sur le point de vente. Si la presse les incite moins qu'auparavant à se déplacer en librairie, les prix littéraires suscitent encore plus de lecteurs qu'en 2017 (+3 points). Le sujet du livre et la quatrième de couverture contribuent toujours autant à déclencher la vente, les jeunes adultes étant plus sensibles aux couvertures et aux titres qu'ils ne l'étaient autrefois.
close

S’abonner à #La Lettre