états-Unis

Les employés de Simon & Schuster se rebellent

Siège social de Simon & Schuster à New York

Les employés de Simon & Schuster se rebellent

Les employés de Simon & Schuster se mobilisent contre les accords conclus par l'éditeur avec des auteurs de l'administration Trump. La pétition a récolté 216 signatures internes et plusieurs milliers de soutiens extérieurs. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 27.04.2021 à 18h23,
Mis à jour le 27.04.2021 à 20h05

Simon & Schuster fait face à une fronde de ses employés, après la volonté de l’éditeur de publier l'autobiographie de l'ancien vice-président Mike Pence.

Plus de 200 personnes de la maison d’édition américaine ont lancé une pétition exigeant qu'aucun contrat ne soit conclu avec des auteurs de l'administration Trump. Depuis son lancement, la pétition a récolté 216 signatures internes et plusieurs milliers de soutiens extérieurs. Hachette Book Group avait été confronté à une colère similaire de la part de ses employés à propos de la publication des Mémoires de Woody Allen, l'an dernier.

Simon & Schuster est accusée d’être "complice de préserver la suprématie blanche" en publiant cet ouvrage sur le parcours de Mike Pence et sur les moments clés de son mandat de vice-président. Les signataires estiment que l’arrivée d’auteurs issus de l’administration Trump "va générer des revenus au profit d'une figure de la présidence qui a favorisé" notamment "le racisme, le sexisme" et "l’homophobie". Les signataires demandent également à Simon & Schuster de mettre fin à sa relation de distribution avec Post Hill Press, un éditeur de livres conservateurs. 

Honorer le contrat de publication

Le directeur général de Simon & Schuster, Jonathan Karp, a rejeté toutes les demandes des employés. Renoncer à publier, "c'est la décision la plus extrême qu'un éditeur puisse prendre", ce qui est "contraire à l'essence de notre mission, à savoir proposer de la diversité dans les écrits et les perspectives", précise-t-il dans un courrier interne. L’éditeur souhaite honorer le contrat de publication, qui porte sur la publication de deux livres, dont le premier est attendu en 2023.

Simon & Schuster est l'un des principaux éditeurs de livres politiques. Il a publié de nombreux ouvrages critiquant ou révélant les dysfonctionnements de l'administration Trump, y compris celui de sa nièce, ainsi que les livres d'Hillary Clinton. Soucieuse de la liberté d'expression, la maison a souvent été attaquée par Donald Trump, qui a régulièrement empêché, en vain, la parution de certains livres compromettant.

A la fin de l’année 2020, le géant allemand Bertelsmann, propriétaire de Penguin Random House, a acquis pour 2,17 milliards de dollars (1,82 milliard d’euros) Simon & Schuster, propriété de ViacomCBS.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités