Polémique

Mémoires de Woody Allen : Débrayage des employés d'Hachette Book Group

Débrayage chez HBG le 5 mars 2020

Mémoires de Woody Allen : Débrayage des employés d'Hachette Book Group

La parution chez Grand Central Publishing (aux Etats-Unis) de l'autobiographie de Woody Allen, l'une des principales cibles du mouvement #metoo, a conduit des dizaines d'employés de différentes maisons du groupe à débrayer et manifester.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 06.03.2020 à 13h23,
Mis à jour le 10.03.2020 à 10h09

La publication de l’autobiographie de Woody Allen continue de faire des remous. A propos of Nothing est prévu en librairie le 7 avril aux Etat-Unis chez Grand Central Publishing (Hachette), et le 29 avril chez Stock en France.

Hier, jeudi 5 mars, environ 70 employés d’Hachette Book Group ont tenu à manifester leur désapprobation en débrayant. Woody Allen est accusé d’avoir agressé sexuellement Dylan Farrow, sa fille adoptive qui n’avait que 7 ans lors des faits supposés en 1992. Ayant toujours nié cette agression, Woody Allen a été jugé mais l'instruction a aboutit à l'abandon de charges.

Quelques dizaines de salariés des maisons d’édition Grand Central Publishing, Hachette Books, Basic, Forever, Orbit et Little, Brown (éditeur de Ronan Farrow), à New York et Boston, ont interrompu leur travail et manifesté dans la rue. « Nous sommes solidaires de Ronan Farrow, Dylan Farrow et les autres survivants d’abus sexuels » ont écrit dans un mail commun les employés de Grand Central Publishing. Les syndicats d’Harper Collins ont aussitôt envoyé un message de soutien à leurs confrères.

Ils ont aussi rédigé une plainte officielle auprès du département des ressources humaines du groupe.

Michael Pietsch, P-DG d’Hachette Book Group, dans un communiqué, le choix de l’éditeur: « Les éditions Grand Central sont convaincues qu'il existe un large public qui veut entendre l'histoire de la vie de Woody Allen racontée par Woody Allen lui-même. C’est ce qu’ils ont choisi de publier. » Il ajoute: « Nous respectons et comprenons le point de vue de nos employés qui ont décidé d'exprimer leur inquiétude concernant la publication de ce livre ». Il s’engage à avoir avec le personnel « une discussion plus approfondie à ce sujet dès que possible ».

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités