Les éditeurs de poche au secours de Notre-Dame | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 17.04.2019 à 14h42 (mis à jour le 17.04.2019 à 15h02) Edition

Les éditeurs de poche au secours de Notre-Dame

Portrait de Victor Hugo par Léon Bonnat

Les principaux éditeurs de format poche reverseront en partie ou en intégralité les bénéfices tirés de la vente de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo afin de participer aux efforts de reconstruction de la cathédrale récemment endommagée par un violent incendie.

L’émotion suscitée par l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi 15 avril a décuplé les ventes du classiquedu même nom de Victor Hugo. Le roman est en tête des ventes sur Internet depuis mardi 16 avril et en rupture de stock dans de nombreuses librairies. Face à cette situation, les principaux éditeurs de format poche lancent des réimpressions, et proposent de reverser une partie ou la totalité des bénéfices tirés de la vente du livre pour participer aux efforts de reconstruction du monument.
 
Antoine Gallimard, P-DG du groupe Madrigall, a annoncé mercredi 17 avril sur France Inter qu'il lançait un tirage de 30000 exemplaires du roman, paru dans la collection Folio Classique. Cette version augmentée de l’ouvrage comprend une préface de 50 pages d’Adrien Goetz ainsi qu'un dossier écrit par Bénédikte Andersson. Originellement fixé à 10,20 euros, le prix de l’ouvrage sera à cette occasion ramené à 5,60 euros. Les bénéfices des ventes seront intégralement reversés à la souscription nationale lancée lundi par Emmanuel Macron. Au total, l'opération devrait rapporter entre 50000 et 100000 euros selon Antoine Gallimard.

Un réassort continuel chez Pocket

Chez Editis, Pocket reversera pendant un an les bénéfices tirés de la vente de son édition classique parue en février dernier, à la Fondation du patrimoine, chargée de sauvegarder et valoriser le patrimoine français. Avec un prix affiché de 4,40 euros, l’édition Pocket est actuellement la moins chère sur le marché. Grâce au système Copernics du distributeur Interforum, qui permet d’automatiser l’impression en fonction des commandes, la maison prévoit un réassort continuel, ajusté à la demande.
 
Chez Hachette, le Livre de Poche confirme avoir reçu "une demande très importante des libraires et du public" pour Notre-Dame de Paris, paru dans la collection Classiques de poche. Mercredi 17 avril à la mi-journée, cette édition se situait en tête du classement des meilleures ventes de livres d’Amazon. L’éditeur prévoit d'en réimprimer 23000 exemplaires, en commençant par une première fournée de 8000 volumes. "L’imprimeur ne pouvait pas faire plus dans des délais aussi courts",  a indiqué à France Inter Isabelle Dubois, responsable du domaine Classiques au Livre de Poche. Sur les 4,60 euros que coûtent un exemplaire, un euro sera reversé jusqu’à la fin de l’année aux fondations sélectionnées par le gouvernement pour organiser la réparation de l’édifice. Un macaron placé sur la couverture signalera l’opération.
close

S’abonner à #La Lettre