L'éditeur Archinto divorce de RCS Libri | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec Il Giornale, le 13.07.2015 à 09h27 (mis à jour le 13.07.2015 à 10h00) Italie

L'éditeur Archinto divorce de RCS Libri

Moqué sous le nom de "Mondazzoli", le futur groupe né de la fusion entre Mondadori et RCS Libri perd l'une des éditrices historiques de la péninsule italienne.

C'est l'une des premières conséquences concrètes de la fusion annoncée entre le groupe Mondadori et RCS Libri: l'éditrice Rosellina Archinto, propriétaire de sa maison d'édition Archinto, a décidé de quitter le futur paquebot de l'édition italienne.

Créée en 1985, Archinto avait été reprise par RCS Libri en 2003. La semaine dernière, Rosellina Archinto a décidé de racheter sa propre marque et le catalogue de sa maison, "afin de retrouver son indépendance". L'accord a été signé le 1er Juillet. Cependant, Archinto reste distribuée par Rizzoli (RCS). L'éditrice voulait conserver l'image de sa maison, qui édite Baudelaire, Gide, Joyce, Rilke ou encore Artaud, et avait peur que son travail ne trouve pas sa place dans le futur ensemble. "Maintenant, je ferai les livres que je veux, comme je veux, avec une ligne éditoriale sérieuse et une base culturelle forte" explique-t-elle au quotidien Il Giornale.

L'opération "Mondazzoli" comme elle est désormais communément appelée en Italie, contraction des deux marques qui s'apprêtent à fusionner, a créé un malaise dans le secteur de l'édition dès son annonce en mars. Le malaise est croissant si l'on en croit Elisabetta Sgarbi, directrice éditotiale de Bompiani: "Le groupe perd, après Skira et bientôt selon certains Adelphi, des morceaux de notre histoire éditoriale qui faisait autorité."
close

S’abonner à #La Lettre