Le prix René Goscinny 2017 pour Emmanuel Guibert | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 25.01.2017 à 14h56 (mis à jour le 25.01.2017 à 15h00) Bande dessinée

Le prix René Goscinny 2017 pour Emmanuel Guibert

Emmanuel Guibert - Photo COPIE D'ÉCRAN/MOLLAT

L'auteur du Photographe, de La guerre d'Alan et de Martha & Alan remporte le prix du scénario pour l’ensemble de son œuvre.

Le prix René Goscinny 2017 est décerné pour l’ensemble de son œuvre à l'auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, qui le recevra officiellement mercredi 25 janvier à 18 heures à Angoulême lors de la cérémonie d’ouverture du Festival international de la bande dessinée (FIBD). Une exposition sera entièrement consacrée au scénariste et dessinateur lors de la prochaine édition du festival, en 2018.
 
"C’est pour la diversité de son œuvre, sa capacité à perpétuellement se renouveler, pour l’intelligence et la sensibilité avec lesquelles il réfléchit à la place de l’auteur et du narrateur dans sa mise en scène des biographies, que les membres du jury du Prix Goscinny ont décidé de couronner Emmanuel Guibert pour l’ensemble de son œuvre", explique le jury dans un communiqué.
 
L’Alph-Art coup de cœur d’Angoulême en 1998
 
Né en 1964, Emmanuel Guibert publie en 1992 chez Albin Michel son premier album, Brune, dans lequel il retrace la montée du nazisme en Allemagne dans les années 1930. En 1998, il reçoit l’Alph-Art coup de cœur au Festival d’Angoulême pour La fille du professeur (Dupuis).
 
Pour les enfants, il crée en 2002 la série Ariol, avec Marc Boutavant au dessin, publiée chez BD Kids (Bayard) et dont le tome 12, Le coq sportif, est paru le 11 janvier. En mars, il publiera chez Bayard poche, le 33e volume de Tom-Tom et Nana, "Ben ça alors", des histoires initialement parues dans le journal J'aime lire.

Emmanuel Guibert est aussi l'auteur de la série populaire Sardine de l'espace (Bayard/Dargaud).
 
Les Globes de Cristal en 2007
 
La série Le Photographe (Dupuis), publiée entre 2003 et 2006, est récompensée de nombreux prix, notamment du Globe de Cristal en 2007 au titre de meilleur(e) bande dessinée ou beau livre. Après le succès de La guerre d'Alan (L'Association), L’enfance d’Alan (L’Association) est, lui, récompensé par le Grand prix de la critique de l’ACBD en 2012. En septembre dernier, Emmanuel Guibert a publié Martha & Alan (L'Association), en sélection officielle au FIBD cette année.
 
Pour cette édition du Prix René Goscinny, le jury était composé d'Anne Goscinny (présidente de l’Institut René Goscinny, et fille du scénariste décédé en 1977), Stéphane Beaujean (directeur artistique du FIBD), les auteurs et auteures Catel, Florence Cestac, José-Louis Bocquet et Jul, Anne-Hélène Hoog (conservatrice au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme) et Frédéric Bonnaud (directeur général de la Cinémathèque française).
 
Créé en 1988 par Gilberte Goscinny, l'épouse de René Goscinny, le prix est attribué à un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. Il peut également couronner un scénariste pour l’ensemble de son œuvre.
close

S’abonner à #La Lettre