ECONOMIE

Le phénomène Piketty débarque en Amérique Latine

Tomas Granados Salinas, éditeur de Piketty en espagnol, est ravi de l'accueil du livre. - Photo MYLÈNE MOULIN

Le phénomène Piketty débarque en Amérique Latine

A peine une semaine après sa publication en espagnol, Le capital au XXIe siècle est déjà en cours de réimpression. Invité au Mexique, l’économiste était très attendu par le grand public. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Mylène Moulin,
à Guadalajara, Mexique,
Créé le 05.12.2014 à 15h56,
Mis à jour le 05.12.2014 à 16h37

Invité de la Foire internationale du livre de Guadalajara (FIL), Thomas Piketty était annoncé comme l’un des auteurs les plus attendus du programme de la manifestation mexicaine. Non sans raison : sa venue, jeudi 4 décembre, a presque provoqué une émeute digne d’une rock star. Finalement, 250 personnes ont pu assister en direct à sa conférence sur le capital tandis qu’une centaine de spectateurs se sont contentés de suivre son intervention retransmise sur grand écran. Plusieurs fois questionné sur la mesure des inégalités en Amérique Latine et le devenir de la région engluée dans des problèmes de violence et de violations des droits de l'homme, Piketty a regretté l’absence de transparence dans l’accès aux données fiscales et statistiques, notamment au Mexique et au Brésil. Après la conférence, l’auteur s’est prêté au jeu des dédicaces et des selfies pendant plus d’une heure.

Après avoir conquis la moitié de la planète avec son essai Le capital au XXIe siècle (Seuil), Thomas Piketty a été lancé en version papier et numérique sur le marché en langue espagnole le 24 novembre. Publié par la maison d'édition mexicaine Fondo de cultura económica, l’ouvrage a bénéficié d’un lancement simultané en Espagne, au Mexique, en Argentine, au Chili et en Colombie. Le premier tirage global, de 39 000 exemplaires, s’est épuisé en quelques jours et le titre vient d’être réimprimé à 27 000.
 

Au Mexique, Thomas Piketty s'est prêté au jeu des dédicaces. - Photo MYLÈNE MOULIN


“Le livre se vend très bien en Espagne et au Mexique, ce qui est assez exceptionnel pour un livre d’économie, raconte avec beaucoup d’enthousiasme Tomas Granados Salinas, responsable éditorial du FCE. Nous avons acheté les droits en 2013 parce que sa proposition académique est solide et que nous ambitionnons de renforcer le segment économie de notre catalogue. Par chance, c’est devenu un phénomène commercial”. Pour l'éditeur, la nationalité de l’économiste explique en partie son succès. “Ici nous avons l’habitude des spécialistes américains: le fait que Piketty vienne de la France rafraîchit la discipline et lui donne un côté chaleureux qui assouplit les réticences du grand public à se rapprocher d’un ouvrage d’économie”, analyse Tomas Granados Salinas.

La tournée promotionnelle de Thomas Piketty dans les pays hispanophones a débuté par le Mexique: après la FIL, l’écrivain interviendra au Centre de recherche et d’enseignement économiques (CIDE), à l’Université nationale autonome de Mexico (UNAM) et au Collège de Mexico (Colmex). Il est également attendu au Sénat mexicain pour y défendre ses thèses. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités