Le livre, priorité du plan "A l’école des arts et de la culture" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 17.09.2018 à 19h23 (mis à jour le 18.09.2018 à 10h12) Politique

Le livre, priorité du plan "A l’école des arts et de la culture"

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, ont dévoilé, lundi 17 septembre, les modalités du plan gouvernemental destiné aux élèves de 3 à 18 ans dans lequel l’accès au livre constitue l’un des axes prioritaires avec les pratiques musicale et théâtrale. De la rénovation des bibliothèques scolaires au prix Goncourt des Lycéens, passage en revue des mesures destinées à soutenir la lecture.

Les ministères de la Culture et de l’Education nationale ont révélé, lundi 17 septembre, les détails du plan gouvernemental "A l’école des arts et de la culture", visant à ce que les enfants et adolescents de 3 à 18 ans bénéficient d’une éducation artistique et culturelle plus importante dans leurs parcours.
 
Rénovation des bibliothèques scolaires

Sans exclure les autres arts (cinéma, arts plastiques, etc.), le plan fixe trois priorités : le développement de la lecture et du livre, de la pratique musicale et du théâtre.
Concernant le livre, une part majeure des initiatives des deux ministères concernent les écoles primaires avec, notamment, la rénovation des bibliothèques scolaires estimée à 2,5 millions d’euros, la distribution de 800 000 livres des Fables de La Fontaine aux élèves de CM2 chaque année, la mise en place d’un quart d’heure de lecture (également au collège) pour rendre la lecture quotidienne, ou encore un partenariat accentué entre les bibliothèques municipales et les quelque 52 000 écoles sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2020.
 
De l’école primaire au lycée, tous les niveaux sont concernés. Et dans le cadre de la réforme à venir de la formation des professeurs, "la dimension artistique et culturelle prendra une place significative", ont également indiqué les ministres.
 
Du CDI au CCC
 
Au collège et au lycée, le plan d’action initie la transformation des Centres de documentation et d’information (CDI) en Centres de connaissances et de culture (CCC). Au-delà de la mise à disposition des livres et de la documentation, l’objectif est de faire des CCC à la fois "une maison de la culture" (avec l’accès à des expositions, la découverte du cinéma, etc.) et "une maison du numérique" (accès aux ressources numériques). Un partenariat avec la région Ile-de-France permettra d’ouvrir les premiers CCC, précisent les ministères.

Des contrats entre associations et territoires pour la lecture et l’écriture
 
Financés par le ministère de la Culture et la collectivité territoriale, 170 contrats territoire-lecture (CTL) permettent de développer sur un territoire donné les actions en faveur de la lecture. Suivant ce modèle, le plan propose des contrats territoire-écriture (CTE) avec le concours de l’association du Labo des histoires pour développer les ateliers d’écriture pour les moins de 25 ans. Avec une subvention renforcée à hauteur de 220 000 euros pour l’association, l’objectif est d’atteindre quatre CTE en 2019 et a minima un par région en 2022.
 
Une convention tripartite a également été signée entre l’association Lire et faire lire, le ministère de la Culture et le ministère de l’Education nationale avec pour objectif de développer la lecture intergénérationnelle et de favoriser la lecture inter-niveaux au sein d’une même école. La subvention allouée à l’association atteint 280 000 euros entre le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Culture.
 
 Les modalités détaillées du plan concernant le livre et la lecture :
 
A l’école primaire
  • Rénovation des bibliothèques scolaires (2,5 millions d’euros) à partir d’octobre 2018 sur la base d’un cahier des charges, avec une priorité aux écoles les plus éloignées des structures culturelles ;
  • Distribution chaque année aux élèves de CM2 de 800 000 livres des Fables de La Fontaine illustrées par un grand illustrateur (estimé à 1 million d’euros) ;
  • Multiplication par trois de la participation au concours "Les petits champions de la lecture", avec un objectif de 100 000 enfants en 2018 contre 35 000 enfants en 2017 ;
  • Déploiement du quart d’heure lecture au cours de l’année 2018-2019 ;
  • Remise officielle d’une carte de la bibliothèque municipale à chaque élève de CP à partir de 2019 ;
  • Partenariat entre chaque école et une bibliothèque gérée par une collectivité territoriale qui le souhaite ;
  • Emprunt toutes les semaines des ouvrages dans une bibliothèque scolaire ou d’une collectivité ;
  • Soutien renforcé à l’association Lire et faire lire.
Au collège
  • Les CDI qui le souhaitent évoluent vers des centres de connaissances et de culture (CCC) ;
  • Déploiement du quart d’heure lecture ;
  • Partenariat entre chaque collège et une bibliothèque gérée par la collectivité territoriale. 
Au lycée
  • Les CDI qui le souhaitent évoluent vers des centres de connaissances et de culture (CCC) ;
  • Soutien et développement du prix Goncourt des lycéens.
Périscolaire et extrascolaire
  • Développement du Labo des histoires dans chaque région et création d’une fondation pour l’écriture ;
  • Soutien aux contrats territoire-lecture (CTL) ;
  • Création des contrats territoire-écriture (CTE).
 

Dix villes laboratoires

Dix villes sont accompagnées pour devenir des laboratoires 100 % Education artistique et culturelle (EAC): Cannes, Château-Arnoux-Saint-Auban, Carros, Château-Thierry, Bessancourt, La Courneuve, Guingamp, Quimper, Saint-Brieuc et Metz.
 
L’objectif est que l’ensemble des enfants de ces villes bénéficie d’ici à 2020 d’un projet EAC structurant chaque année, soit 2 heures de pratique artistique dans les écoles et en lien avec les acteurs culturels, et la fréquentation d’œuvres.
 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre