Le comité de soutien à Erri de Luca lance un nouvel appel aux gouvernements français et italien | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 06.10.2015 à 19h35 (mis à jour le 06.10.2015 à 20h00) Solidarité

Le comité de soutien à Erri de Luca lance un nouvel appel aux gouvernements français et italien

Erri De Luca - Photo CATHERINE HÉLIE/GALLIMARD

Un nouvel appel demandant le retrait de la plainte déposée par Lyon-Turin Ferroviaire à l'encontre d'Erri de Luca est en train de circuler dans le milieu du cinéma, indique le porte-parle du comité de soutien français de l'écrivain.

En France comme ailleurs, Erri de Luca peut toujours compter sur de nombreux soutiens. Après l'appel "Liberté pour Erri de Luca", lancé en mars dernier et approchant les 7000 signataires, Jean-Marc Salmon, porte-parole du comité de soutien français à l'écrivain, a lancé un nouvel appel aux gouvernements français et italien réclamant le retrait de la plainte déposée par la société publique Lyon-Turin Ferroviaire à son encontre.

"De nombreuses personnalités du monde culturel, en particulier du monde du cinéma, ont déjà signé cet appel qui sera rendu public à la fin de la semaine", indique Jean-Marc Salmon à Livres Hebdo, citant notamment la réalisatrice Pascale Ferran. "Plusieurs écrivains sont également signataires, comme Daniel Pennac ou le romancier chilien Luis Sepulveda."

Initiatives de soutien

Alors qu'Erri de Luca, qui encourt huit mois de prison ferme pour "incitation au sabotage" de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, sera fixé sur son sort lundi 19 octobre, les initiatives de soutien se multiplient en France. La Maison des écrivains et de la littérature s'associe en effet à la librairie Tschann, dans le 6e arrondissement de Paris, pour organiser une lecture publique de son ouvrage La parole contraire (Gallimard) lundi 12 octobre, de 19h30 à 21h. Quant à Antoine Gallimard, l'éditeur de l'écrivain en France, a réaffirmé le 22 septembre son soutien à son auteur par un communiqué.

De son côté, Erri de Luca se déplacera à Paris pour y rencontrer des journalistes lundi 12 octobre. Le lauréat du Fémina étranger en 2002 interviendra également le 22 octobre dans la capitale française, dans le cadre du forum de la Société des gens des lettres. La SGDL a d'ailleurs rappelé sur son site internet son soutien à l'écrivain engagé à gauche.

Erri de Luca ne fera pas appel

Jugé depuis janvier à Turin, Erri de Luca a toujours indiqué qu'il ne ferait pas appel en cas de condamnation. Interrogé depuis Rome par Guillaume Erner, sur France Culture lundi 5 octobre, il a réaffirmé son intention. "Si je suis condamné à de la prison, je ne veux pas de privilège. Parce que je suis écrivain, je devrais être traité mieux que les autres ? Non", a-t-il expliqué au journaliste, après avoir souligné son attachement à sa liberté d'expression : "Ma liberté est dans ma tête. La liberté à mon âge, ce n’est pas avoir des horizons libres, mais avoir un trait d’union entre mes mots et ce que je fais."

close

S’abonner à #La Lettre