Le CNL encourage les traductions de livres indiens | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 20.03.2019 à 16h18 (mis à jour le 20.03.2019 à 17h00) Livre Paris 2020

Le CNL encourage les traductions de livres indiens

L'inde, le pays invité d'honneur en 2020. - Photo OLIVIER DION

Le taux des subventions accordées aux éditeurs pour la traduction d’ouvrage depuis ou vers l’indien est porté à 70%.

Dans le cadre de l’invitation d’honneur de l’Inde à Livre Paris 2020, le Centre national du livre (CNL) a annoncé, mercredi 20 mars, une augmentation du taux des subventions accordées aux éditeurs traduisant depuis ou vers les langues indiennes. Les projets de traduction examinés en 2019 et 2020, qui correspondent aux critères de la commission, pourront bénéficier d’un financement à hauteur de 70% du coût de la traduction.
 
Les langues retenues sont celles reconnues par la constitution indienne : vingt-deux langues culturelles et régionales ainsi que les deux langues officielles l’hindi et l’anglais. Dans ce dernier cas, ne pourront prétendre au nouveau taux que les ouvrages écrits par un auteur indien et publiés en Inde, ou lorsque les droits de l’œuvre française sont destinés au marché indien.

La 40e édition de Livre Paris, qui se tiendra du 20 au 23 mars 2020, accueillera l’Inde comme invité d’honneur pour la deuxième fois dans l’histoire du salon, après un premier partenariat en 2007. En retour, la France sera le pays invité de la Foire internationale du livre de New Delhi en 2022. Le sous-continent est le sixième marché du livre au monde, avec un chiffre d’affaires annuel avoisinant les 6 milliards d’euros.
 

Un pays aux nombreux langages

Les 22 langues culturelles et régionales reconnues par la constitution indienne sont l’hindi, le bengali, le marathi, l’ourdou, le gujarati, l’oriya, le pendjabi, le maithili, l’assamais, le cachemiri, le konkani, le népalais, le sindhi, le dogri, le sanskrit, le télougou, le tamoul, le kannada, le malayalam, le santali, le manipuri et le bodo. Avec plusieurs centaines de millions de locuteurs, l’hindi est le dialecte le plus parlé, devant le bengali, le marathi et le télougou, parlés chacun par environ 100 millions de personnes. L’Inde compte par ailleurs 838 langues vernaculaires.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre