Le chef étoilé Benoît Violier est mort | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 01.02.2016 à 14h12 (mis à jour le 01.02.2016 à 15h00) Disparition

Le chef étoilé Benoît Violier est mort

Benoît Violier - Photo DR

Trois étoiles Michelin, premier de "La Liste" établie par le quai d'Orsay pour promouvoir la cuisine francophone, Benoît Violier était l'un des chefs les plus cotés dans le monde. Il se serait donné la mort dimanche 31 janvier. 

Benoît Violier, chef franco-suisse, a été retrouvé mort à son domicile près de Lausanne en Suisse, selon un communiqué de la police locale daté du 31 janvier. Il "aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu." Il avait 44 ans. L'an dernier, ce natif de Saintes (Charente-Maritime) avait perdu son père et son mentor, Philippe Rochat, qui lui avait légué son restaurant dans le vaudois. Lors de l'ouverture de la conférence de presse révélant les étoilés 2016 du Guide Michelin, ce midi à Paris, une minute de silence a été observée afin de lui rendre hommage.

Remarqué de tous

Le Restaurant de l'hôtel de ville (Crissier) avait été classé premier de "La Liste", palmarès gastronomique établit par le Quai d'Orsay, répertoriant plus de 1000 tables d'exception. Le restaurant a aussi trois étoiles au guide Michelin depuis 1998. Gault et Millau lui avait décerné le titre de "cuisinier de l'année" en 2013. La semaine dernière, il avait reçu le Bocuse d'or. Il y a deux semaines, il était entré dans le Top 10 mondial de la revue professionnelle Le Chef, aux côtés de Michel Bras, Pierre Gagnaire, Seiji Yamamoto, Alain Ducasse, Pascal Barbot, Emmanuel Renaut et Martin Berasategui. Ce classement est établi par la profession et ne prend en compte que les chefs 2 et 3 étoiles Michelin du monde entier.

Benoît Violier avait écrit quelques livres de cuisine, tous parus chez Favre. La cuisine du gibier à poil d'Europe (2014, réédition d'un livre publié par les éditions du Gerfaut en 2008 et Prix du livre gastronomique), Facile, rapide, délicieux: menus chics et réussis pour amateurs enthousiastes (2014), en collaboration avec Caroline Bordier et illustré de photographies de Pierre-Michel Delessert, et La cuisine du gibier à plume d'Europe: dans l'art de la chasse (2015).


close

S’abonner à #La Lettre