Le big data aux Journées de l'Abes | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, à Montpellier, le 10.05.2016 à 17h21 (mis à jour le 10.05.2016 à 18h00) Enseignement supérieur

Le big data aux Journées de l'Abes

Aux Journées de l'Abes - Photo VÉRONIQUE HEURTEMATTE

Lors de ses rencontres annuelles, organisées les 10 et 11 mai à Montpellier, l'Agence bibliographique de l'enseignement supérieur a présenté, devant 400 personnes, son projet de création d'un entrepôt national des métadonnées et les enjeux autour de ce nouvel outil, en particulier celui de la visibilité sur le web.

Intitulées "Du puzzle à la mosaïque, vers un paysage de l'information scientifique et technique", les Journées annuelles de l'Agence bibliographique de l'enseignement supérieur (Abes) rassemblent environ 400 participants à Montpellier les 10 et 11 mai.

Entrepôt national des métadonnées

Dès le premier jour, l'agence a présenté sa nouvelle mission : la création d'un entrepôt national des métadonnées destinées à rassembler les informations sur les ressources documentaires détenues par les établissements de l'enseignement supérieur. "Nous avions une demande de la part des établissements de notre réseau de passer d'une logique de collections à une logique de services, notamment en matière de référentiels, de gestion des ressources électroniques, d'identification et de valorisation de la production documentaire des universités", a expliqué Jérôme Kalfon, directeur de l'Abes.

L'un des principaux enjeux de cet entrepôt est de créer un cadre technique et juridique pour le libre accès à ces données, comme le prévoit depuis 2015 la directive sur l'information de secteur public.

Le marché mondial de la géolocalisation

Une problématique qu'a brillamment illustrée la présentation de Pierre Laulier, directeur interrégional de l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN). L'établissement s'est engagé depuis plusieurs années sur la voie de l'ouverture des nombreuses données dont il dispose, dans un secteur hautement stratégique. "La géolocalisation est devenu un marché mondial, a rappelé Pierre Laulier, où de grands acteurs du numérique tels que Google ou Facebook comptent aussi parmi les principaux producteurs d'informations de géolocalisation."

4 millions de visites par mois

L'IGN a créé un portail donnant accès à toutes ses données ainsi qu'à ses documents anciens numérisés, parmi lesquels les cartes d'Etat-Major et les photos aériennes anciennes. Le portail reçoit 4 millions de visites par mois. Des offres freemium associant des services gratuits et payants ont été élaborées. "Google est l'un de nos clients", a précisé Pierre Laulier.

Jean-Pierre Finance, président du conseil d'administration de l'Abes a, quant à lui, rappelé l'enjeu que constitue l'accès aux données pour renforcer l'efficacité de la recherche en France et développer son attractivité à l'échelle internationale. "Nous devons aller encore plus loin dans le travail en commun", a-t-il plaidé.

Pour Michel Marian, de la Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle, la réorientation de la mission principale de l'Abes sur l'entrepôt de métadonnées annonce une mutation des métiers de l'information : "C'est à vous, bibliothécaires, dont les compétences sont bien plus vastes que les compétences documentaires, de proposer de nouveaux services aux universités."
close

S’abonner à #La Lettre