édition

Lagardère : Vivendi et Amber signent un pacte

Arnaud Lagardère.

Lagardère : Vivendi et Amber signent un pacte

Les deux principaux actionnaires du groupe Lagardère, propriétaire d'Hachette Livre, ont annoncé une alliance en vue d'obtenir des sièges au conseil de surveillance du conglomérat.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
avec AFP,
Créé le 11.08.2020 à 11h19,
Mis à jour le 12.08.2020 à 10h54

Vivendi (Editis) et Amber Capital, les deux principaux actionnaires du groupe Lagardère (Hachette Livre), ont annoncé, le 11 août, avoir signé un pacte afin d'obtenir des sièges au conseil de surveillance du conglomérat. Cette décision fait suite aux "très mauvais résultats" annoncés par Lagardère lors de son bilan semestriel, indique Vivendi dans un communiqué.

Les deux entreprises vont entamer des démarches afin d'obtenir, chacune, une représentation minoritaire au conseil de surveillance, de trois membres pour Amber Capital et de un membre pour Vivendi. L'accord prévoit également, pour cinq ans, un droit de première offre et un droit de préemption réciproque, ce qui signifique que si l'un des actionnaires souhaite vendre ses parts, l'autre sera prioritaire pour lui racheter.

Amber et Vivendi feront conjointement dans les dix jours une demande écrite amiable pour convoquer une assemblée générale et, en cas de refus, seront solidaires pour la réclamer devant la justice, précise l'Autorité des marchés financiers, qui a publié la convention entre les deux actionnaires. Ces derniers s'engagent ensuite à voter "en faveur des résolutions nécessaires à la mise en œuvre" des nouvelles nominations.

Revers

L'annonce vient donc confirmer le retournement d'alliance de Vincent Bolloré, l'homme fort de Vivendi, arrivé au capital peu avant l'assemblée générale de mai dernier pour sauver la mise d'Arnaud, fils unique du fondateur de l'entreprise Jean-Luc Lagardère, face à Amber qui souhaitait renouveler entièrement le conseil de surveillance: un soutien qualifié alors d'"amical" et justifié par les liens entre les deux familles.

Depuis, Vivendi a progressivement augmenté sa participation au capital du groupe pour en devenir le premier actionnaire avec 23,5% des parts. Le fonds Amber Capital, dirigé par le Français Joseph Oughourlian, détient, de son côté, 20% des parts. Ce dernier assure agir pour "préserver son investissement et ses intérêts propres".

Malgré cette alliance entre les deux principaux actionnaires, le groupe Lagardère reste contrôlé par son dirigeant, Arnaud Lagardère. Bien qu'il ne détienne que 7% du capital, le statut particulier de l'entreprise dite de commandite par actions lui permet d'en conserver le contrôle. Amber et Vivendi souhaitent transformer en finir avec cette situation et ont pour objectif de transformer Lagardère en société anonyme.

Arnault en arbitre

Le pacte permet enfin à Vivendi et Amber d'unir leurs forces face à l'influence de Bernard Arnault, le milliardaire à la tête du groupe de luxe LVMH. Il avait annoncé fin mai venir éponger une partie des dettes d'Arnaud Lagardère contre 25% des parts de la holding personnelle de l'héritier.

Cette arrivée surprise avait remis en cause l'espoir de plusieurs actionnaires de voir les choses évoluer rapidement au sein de la gouvernance, et permet au milliardaire de devenir incontournable pour toute décision stratégique touchant aux activités de Lagardère SCA, notamment des cessions d'actifs.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités