La librairie historique d'Athènes annonce sa fermeture | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 26.09.2016 à 16h58 (mis à jour le 27.09.2016 à 10h10) Grèce

La librairie historique d'Athènes annonce sa fermeture

La librairie Eleftheroudakis

La librairie historique de la capitale grecque, dernière enseigne de la chaîne Eleftheroudakis, était ouverte depuis près de 120 ans. 

Fondée en 1898 dans le centre-ville d'Athènes, entre le Palais présidentiel et la Bibliothèque nationale, la librairie Eleftheroudakis fermera définitivement ses portes vendredi 30 septembre. La famille Eleftheroudakis, qui avait constitué toute une chaîne de librairies dont il ne restait plus que celle-ci, a diffusé sur la page Facebook de la librairie un communiqué annonçant cette fermeture purement économique : l'établissement a vu son chiffre d'affaires chuter de 24 millions d'euros en 2008 à moins de 500 000 euros l'an passé. 

"Vendredi 30 septembre 2016 marque une fin mais aussi un nouveau départ. Nous fermons notre librairie mais nous pensons à de nouveaux projets", explique Sofia Eleftheroudakis, arrière petite-fille du fondateur. "Nous préparons notre prochaine librairie, mais nous ne l'ouvrirons pas tant qu'il n'y aura pas un environnement commercial positif et stable dans notre pays". 
 
La librairie Eleftheroudakis en 1963
La librairie historique, installée depuis 21 ans sur huit étages dans la rue Panespistimiou, a du faire face à une augmentation de son loyer d'environ 10% par an depuis 1995, atteignant aujourd'hui près de 70 000 euros mensuels. Aussi, si l'établissement a pu par le passé compter jusqu'à 130 employés, ils n'étaient plus actuellement qu'une dizaine. 

Ces dernières années, plusieurs autres boutiques du groupe, situées en banlieue d'Athènes, avaient déjà dû fermer leurs portes.

Les propriétaires s'estiment victimes de la crise économique et des contrôles de capitaux de la part du gouvernement grec. "Je ne veux pas travailler dans ces conditions et voir mon nom et mon travail être méprisé tous les jours", s'est émue Sofia Eleftheroudaki dans la presse grecque. 

"Nous continuerons les ventes en ligne [sur Books.gr]explique-t-elle. Je ne nie pas que, dans ma tristesse, je reste optimiste. Nous serons prêts quand les choses iront mieux". Depuis 10 jours, le magasin brade ses stocks, avec des tarifs atteignant 80% de réduction.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre