Rapports de l'UIE

La lecture sur écran, risques et opportunités (5/7)

La lecture sur écran, risques et opportunités (5/7)

A l’occasion de la Foire de Francfort, l’Union internationale des éditeurs (UIE) a lancé une série de 7 rapports, qui abordent les différents aspects de l’édition internationale. Cinquième rapport: l'impact et les opprtunités du livre numérique dans l'apprentissage de la lecture.

J’achète l’article 1.50 €

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 27.10.2020 à 17h39,
Mis à jour le 27.10.2020 à 18h00

L'Union internationale des éditeurs (UIE) a lancé une série de sept rapports qui examinent plusieurs enjeux pour le secteur de l'édition, du droit d'auteur à l'efficacité des matériels pédagogiques imprimés et numériques. Dans le rapport initulé "Paper and digital", l'UIE s'est penchés sur la place du numérique dans le développement des capacités de lecture et d'écriture des élèves, qui selon eux, doit rester "un objectif pédagogique clé à l'école et à la maison" et "une priorité absolue" pour les éditeurs éducatifs.

La différence d'interprétation d'un texte selon son support

Pendant quatre ans, les membres du projet E-Read ont étudié l'impact du numérique sur les pratiques de lecture. Les recherches se sont concentrées sur la façon dont les lecteurs (en particulier les enfants et les jeunes adultes), comprennent ou se souviennent d'un texte écrit lorsqu'ils utilisent des documents sur écran. Lire "favorise la concentration mentale, la patience et la discipline, offre des expériences émotionnelles et esthétiques, accroît les connaissances linguistiques et améliore le bien-être économique et personnel" commente l'étude, qui estime qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter sur l'avenir de la lecture dans un format imprimé.

De ce rapport, les éditeurs ont appris que la compréhension est meilleure sur un format papier lorsque nous devons lire de longs textes informatifs ou des textes plus complexes que sur un écran. A l'inverse, les chercheurs ont observé chez les participants une lecture plus rapide et moins concentrée sur la matière à lire lors de la lecture numérique.

Les scientifiques soulignent toutefois que certains groupes cibles lisent moins sur papier et utilisent l'écran comme support de lecture privilégié. Ils travaillent actuellement sur la manière de présenter le texte sur un écran de manière à offrir les mêmes possibilités de lecture approfondie que sur papier. Jusqu'à présent, le papier reste le meilleur support pour les lectures longues et approfondies. "La seule utilisation d'outils numériques dans l'éducation risque d'aggraver les résultats de l'apprentissage par rapport à l'utilisation combinée de supports imprimés et numériques de manière appropriée" alertent les scientifiques.

Le numérique : une opportunité éditoriale

Pour les éditeurs et les concepteurs, les smartphones et les tablettes représentent une menace mais également une opportunité. Les technologies donnent en effet accès à des textes personnels et fictifs, ainsi qu'à des nouvelles et des romans et permettent de lire de manière dynamique grâce à des hyperliens nous amenant à divers autres textes, de longueur et de type illimités, enrichis de sons ou d'images. Ces possibilités de lecture, de production, de partage et de conservation de textes constituent un changement radical dans le rapport des participants à la lecture. La conception et l'édition de livres numériques pour enfants conduisent à de nouvelles formes de publications.

Les recherches montrent que les livres numériques, lorsqu'ils sont bien conçus, peuvent apporter une valeur ajoutée à la lecture pour les enfants. Pour que les avantages éducatifs des livres numériques pour enfants qui ont déjà été documentés par la recherche puissent être atteints, il faut une collaboration étroite avec les enseignants, les professionnels de l'éducation, les bibliothécaires et les experts en alphabétisation. Les initiatives de recherche, de conception et de pratique en collaboration, telles que le Collectif international des livres numériques pour enfants, sont un moyen de mettre en relation les principaux décideurs dans ce domaine. En résumé, le développement des livres numériques pour enfants doit être abordé de manière productive, plutôt que de s'appuyer sur le paradigme polarisant de l'imprimé par rapport au numérique.

Les pistes de la recherche pour l'avenir

Forts de ces résultats, les scientifiques prévoient de poursuivre leurs recherches sur l'importance de la lecture profonde, linéaire et de longue durée dans notre culture actuelle annonce le rapport. Ils s'interrogent sur son intérêt à une époque où presque toutes les informations (y compris les résumés de livres importants) sont facilement accessibles en ligne. La lecture d'un texte long nécessite une attention profonde et soutenue, contrairement à ce qui est exigé pour la lecture de la plupart des médias sur écran. 

Dans un second temps, ils se demandent si la pratique de la lecture de textes longs augmentera la capacité de patience cognitive, et si la capacité à maintenir une telle attention profonde, concentrée et disciplinée est une condition préalable à d'autres tâches jugées positives et utiles, comme la réflexion et, si oui, s'il est possible de développer ces mêmes capacités cognitives en utilisant uniquement les médias numériques. "Nous étions curieux de savoir comment l'intelligence artificielle fonctionne et comment elle peut être mise en pratique dans le développement du matériel d'apprentissage" expliquent les membres de l'UIE. L'IA est clairement la prochaine étape, permettant sans doute de sérieuses innovations pour l'édition scolaire et l'éidtion jeunesse.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités