Le pourcentage de Britanniques fréquentant les bibliothèques continue à chuter régulièrement au fil des années. Selon des dernières statistiques gouvernementales publiées en toute discrétion vendredi dernier par le DCMS (Département for Culture, Media and Sports), il est passé de 48,2 % en 2005/2006 à 39,4 % en 2009/2010 et a enregistré une baisse de 1,7 % par rapport à l'année dernière.

Le déclin touche toutes les couches socio-culturelles de la population et toutes les régions du pays, à l'exception du North East et de l'East Midlands où le taux de visite est resté stable depuis 2005. Les usagers qui habitent dans les régions les moins défavorisées d'Angleterre sont plus enclins à fréquenter les bibliothèques que ceux habitant dans les régions les plus défavorisées (46,3 % dans un cas contre 37,6 % dans l'autre).

« Si vous mettez de côté les gens qui ne font qu'une ou deux visites par an, ce sont 29 % seulement de la population adulte qui fréquentent les bibliothèques. Ce taux était de 38 % il y a 4 ans. Cette chute est réellement dramatique », a commenté l'infatigable Tim Coates, le plus actif militant des bibliothèques britanniques.

Le rapport indique pourtant que la lecture est l'activité culturelle la plus populaire des Britanniques avec les ¾ de la population déclarant lire, parmi lesquels, plus de 80 % de manière hebdomadaire. « Alors pourquoi les bibliothèques sont-elles si impopulaires ?, a encore lancé Tim Coates. Parce qu'elles ne s'adressent pas aux personnes qui lisent, c'est absolument évident. Si elles se concentraient sur les gens qui lisent, elles seraient deux fois plus populaires ».


20.08 2010

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités