La France et la Foire de Francfort signent pour 2017 | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 17.06.2015 à 18h24 (mis à jour le 17.06.2015 à 19h00) Manifestation

La France et la Foire de Francfort signent pour 2017

Jürgen Boos et Anne Tallineau signent l'accord sous l'œil d'Olaf Scholz et de Fleur Pellerin. - Photo PIERRE GEORGES/LH

L'accord scellant l'invitation d'honneur de la France à la Foire de Francfort en 2017 a été signé mercredi 17 juin par Jürgen Boos, directeur de la Foire, et Anne Tallineau, directrice générale déléguée de l'Institut Français. C'est Paul de Sinety qui conduira le projet.

L'accord officialisant l'invitation d'honneur de la France à la Foire professionnelle du livre de Francfort en 2017 a été signé, mercredi 17 juin, au ministère de la Culture à Paris. Jürgen Boos, directeur de la Foire du livre de Francfort, et Anne Tallineau, directrice générale déléguée de l'Institut Français, en sont les signataires.

Placée donc sous la responsabilité de l'Institut Français, la mission de coordination et de mise en œuvre de cette invitation a été confiée à Paul de Sinety. "La mission sera menée en étroite collaboration avec le CNL, l'ambassade de France en Allemagne, et l'ensemble des acteurs concernés", a précisé l'Institut Français dans un communiqué.

Le texte d'accord a été signé en présence de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, et d'Olaf Scholz, plénipotentiaire de la République fédérale d'Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes. "Nous voyons un triple enjeu à la présence française à Francfort en 2017: culturel, politique, économique ", a insisté Anne Tallineau.

Selon Juergen Boos, "l'avenir du paysage médiatique européen dépend de notre capacité à donner également à l'union économique une identité culturelle. Avec sa participation en tant qu'invité d'honneur à la Foire du Livre de Francfort, la France sera à même de démontrer non seulement la richesse de sa production intellectuelle, mais aussi son influence politique dans ce domaine".

Un dossier polémique

La dernière présence de la France en tant qu'invitée d'honneur remonte à 1989, et les pouvoirs publics avaient longuement hésité, notamment pour des raisons budgétaires, à donner une réponse positive à l'invitation allemande.

En juillet 2013, l'Allemagne demandait à la France d'être invitée d'honneur de la Foire de Francfort en 2017. S'en est suivie une année entière de silence embarrassé de la part des pouvoirs publics.

Se disant "très honorés que la France soit invitée en octobre 2017 à la Foire du livre de Francfort", le Syndicat national de l'édition, dans un communiqué, avait à l'époque espéré que "l'Etat appréciera à sa juste valeur cette prestigieuse invitation […] en décidant d'attribuer des moyens exceptionnels à cet événement, qui contribuerait au rayonnement culturel de la France et de la francophonie".

L'invitation faite par Jürgen Boss et adressée à plusieurs cabinets ministériels, était restée sans réponse jusqu'au mois d'octobre 2014. C'est alors que Manuel Valls lors d'un déplacement en Allemagne avait déclaré : "La France accepte avec enthousiasme d'être l'invitée d'honneur de la Foire du livre de Francfort en 2017".
close

S’abonner à #La Lettre