La France sera l’invitée d’honneur de la Foire de Francfort en 2017 | Livres Hebdo

Par Catherine Andreucci, le 23.09.2014 à 16h46 (mis à jour le 23.09.2014 à 17h06) Manifestation

La France sera l’invitée d’honneur de la Foire de Francfort en 2017

Le stand du Bief à la Foire de Francfort 2013. - Photo © O. DION

A l’occasion de sa visite à Berlin, Manuel Valls a annoncé à la presse que la France acceptait l’invitation de la Foire internationale du livre, rapporte Le Nouvel Observateur.

Au cours de son déplacement officiel à Berlin, Manuel Valls a annoncé à la presse française, lundi 22 septembre, que “la France acceptait avec enthousiasme d’être l’invitée d’honneur de la Foire du livre de Francfort en 2017”, rapporte Le Nouvel Observateur sur son site Internet, le 23 septembre. “C'est un rendez-vous important pour la France”, a ajouté le premier Ministre, apportant ainsi une réponse nette à l’invitation lancée par Jürgen Boss, le patron de la Foire de Francfort, restée sans retour depuis plus d'un an.

Si la question de principe est désormais tranchée, celle du financement d’une opération dont le coût est estimé entre 6 et 8 millions d’euros reste en suspens. Généralement, les pouvoirs publics du pays invité d’honneur participent à hauteur des deux tiers, des financements privés assurant le tiers restant. Concerné par un éventuel financement de l’opération, Vincent Monadé, président du Centre national du livre, avait indiqué à Livres Hebdo quelques jours auparavant qu’il lui faudrait s’interroger sur les arbitrages financiers à faire.

Le Syndicat national de l’édition avait pour sa part interpellé l’Etat dans un communiqué le 10 septembre, lui demandant de répondre favorablement à l’invitation et “d’attribuer des moyens exceptionnels à cet événement”.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre