Foire de Francfort

Francfort 2017 : le SNE pour une candidature de la France

La Foire internationale du livre de Francfort, 2013. - Photo OLIVIER DION

Francfort 2017 : le SNE pour une candidature de la France

Les éditeurs "espèrent que l’Etat appréciera à sa juste valeur cette prestigieuse invitation et qu’il y répondra favorablement."

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas, Christine Ferrand,
Créé le 10.09.2014 à 22h13,
Mis à jour le 10.09.2014 à 23h30

Dans un courrier adressé à Livres Hebdo hier, le libraire Yannick Poirier s'inquiétait du peu de réaction des éditeurs français à la proposition de la Foire du livre de Francfort souhaitant faire de la France le pays invité d'honneur de la Foire en 2017.

Le Syndicat national de l'édition a réagi ce mercredi en se déclarant « très honoré que la France soit invitée en octobre 2017 à la Foire du Livre de Francfort » Dans un communiqué diffusé mardi 10 septembre en fin d'après-midi, les éditeurs espèrent que 
« l’Etat appréciera à sa juste valeur cette prestigieuse invitation et qu’il y répondra favorablement, en décidant d’attribuer des moyens exceptionnels à cet événement, qui contribuerait au rayonnement culturel de la France et de la francophonie."

Par ailleurs, le SNE indique que "les éditeurs français soulignent également l’importance de renforcer les initiatives franco-allemandes et européennes en faveur des industries culturelles, créatrices de richesse, de diversité et de lien social."

Pendant l'été 2013, avant le forum de discussion franco-allemand organisé en septembre par l'Institut français et la Foire de Francfort, cette dernière avait demandé à la France d'être le pays invité d'honneur de son édition 2017.

Pour la Foire, comme pour les pouvoirs publics allemands, il s'agissait  de rapprocher encore davantage les professionnels du livre des deux pays dont les vues sont plutôt concordantes face à Bruxelles.

Dans son courrier, Yannick Poirier espére "Le sursaut qui permettrait au monde de l'édition, mais aussi au ministère de la Culture et de la Communication et à l'Elysée de cet étrange silence de plusieurs mois est à notre portée". Il attend "une réponse favorable de l'Elysée" parce que "le prestige international de notre édition mérite largement cet effort". Pour l'instant, la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin n'a pas réagi.

La dernière présence de la France comme invitée d'honneur de la grande manifestation allemande remonte à 1989, pour le bicentenaire de la Révolution française.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités