La Bibliothèque parisienne Château-d’eau promise à la fermeture | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 04.12.2015 à 17h19 (mis à jour le 05.12.2015 à 22h26) Bibliothèque

La Bibliothèque parisienne Château-d’eau promise à la fermeture

La Bibliothèque municipale Château-d’eau à Paris possède un fonds important de photos et de vidéo d'art.y - Photo DR

L’établissement, concurrencé par la médiathèque Françoise-Sagan ouverte à proximité en mai, dans 10e arrondissement de la capitale, est appelé à disparaître. Ses collections et ses activités devraient être déployées dans d’autres bibliothèques du réseau.

L’une des plus anciennes bibliothèques municipales de Paris, créée en 1862, devrait prochainement fermer ses portes. Installée dans la mairie du 10e arrondissement de la capitale, la Bibliothèque Château-d’eau subit la concurrence de la toute nouvelle et belle médiathèque Françoise-Sagan, ouverte en mai dernier dans le même quartier.

La baisse de fréquentation serait de plus de 30 % selon Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, et élu à la culture : "Aujourd’hui les moyens attribués à cet établissement sont disproportionnés par rapport à son volume d’activité, justifie l’élu. A Paris, nous sommes dans une perspective d’expansion du réseau avec plusieurs ouvertures prévues prochainement. Mais quand un établissement est obsolète, il faut en tirer les conséquences. Ceci étant, la bibliothèque ne fermera pas tant que nous n’aurons pas trouvé de solutions satisfaisantes pour ses collections et ses activités, dont nous allons discuter avec les salariés et les représentants du personnel. ”

Un lieu de rendez-vous pour la photo et à la vidéo d'art

La Bibliothèque Château-d’eau dispose en particulier d’un très riche fonds dédié à la photo et à la vidéo d’art, et organise tous les deux ans les Rencontres photographiques du Xe, devenues un rendez-vous phare à Paris dans le domaine de la photo.
 
L’intersyndicale Culture de Paris (CGT, FO, UCP, SUPAP-FSU), de son côté, estime que la baisse de fréquentation ne serait que de 15 % environ, et que le maintien des deux établissements se justifie.
 
"La fermeture d’une bibliothèque est toujours un signal négatif, surtout après les événements du 13 novembre dernier qui ont très clairement ciblé la vie culturelle parisienne, soulignent les représentants syndicaux. L’intersyndicale va donc alerter les usagers, les élus et les professionnels du secteur pour maintenir une offre diversifiée de lecture publique dans la capitale.”

L’avenir de la Bibliothèque Château-d’eau sera débattu lors du prochain Comité technique de la direction des Affaires culturelles, jeudi 17 décembre, qui rassemble élus, cadres et représentants du personnel.

 
close

S’abonner à #La Lettre