Israël: la poétesse Darine Tatour libérée de prison | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec AFP, le 21.09.2018 à 13h52 (mis à jour le 21.09.2018 à 16h20) Justice

Israël: la poétesse Darine Tatour libérée de prison

Darine Tatour - Photo ©CAPTURE D'ÉCRAN - PEN CLUB

La poète arabe israélienne Darine Tatour avait été reconnue coupable d’incitation à la violence et de soutien à une organisation terroriste selon un tribunal israélien, et condamnée à cinq mois de prison.

La poète arabe israélienne Darine Tatour, qui avait été condamnée à cinq mois de prison en juillet dernier pour "incitation à la violence" et "soutien à une organisation terroriste" sur les réseaux sociaux, a été libérée jeudi 20 septembre.
 
Citoyenne arabe israélienne de 36 ans, Darine Tatour avait posté en octobre 2015 une vidéo sur Facebook et YouTube dans laquelle elle récitait son poème "Résiste, mon peuple, résiste-leur", illustré avec des images d'affrontements entre Palestiniens et forces israéliennes. "Je ne me contenterai pas d'une solution pacifique, je ne baisserai pas mes drapeaux, jusqu’à ce que je les expulse de ma terre [...]. Résiste aux vols du colon et suis la caravane des martyrs", proclamait-elle dans cette vidéo.

La poète a été libérée car elle avait déjà purgé une partie de sa peine avant son procès, a précisé un porte-parole de l'administration des prisons. "La liberté est une chose si belle qu'on ne peut la décrire", a déclaré la poète, jointe au téléphone par l'AFP après sa libération. Elle a indiqué qu'elle allait publier un recueil de poèmes et un roman sur son expérience en prison, qui devrait être traduit en hébreu et en anglais.
 
close

S’abonner à #La Lettre