Grands prix d'automne

Goncourt, Femina, Académie française... : tous les chiffres de ventes des romans primés en 2022

La lauréate, Brigitte Giraud dans le salon Goncourt en 2022 - Photo Olivier Dion

Goncourt, Femina, Académie française... : tous les chiffres de ventes des romans primés en 2022

Comment le succès des romans primés lors des grands prix d’automne 2022 s'est-il traduit commercialement ? Près d’un an après leur sacre, et alors que la saison 2023 des grands prix d'automne bat son plein, petit bilan de leurs ventes en librairie, avec les données de GFK.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Pierre Georges,
Créé le 13.10.2023 à 14h02 ,
Mis à jour le 14.10.2023 à 15h03

Le 26 octobre sera dévoilé le lauréat ou la lauréate du Grand Prix du roman de l’Académie française, lançant la série de remise des prix littéraires les plus prestigieux (Goncourt, Académie française, Renaudot, Femina, Médicis, Interallié, Décembre). L’an dernier, Le Mage du Kremlin de Giuliano da Empoli (Gallimard) l’avait emporté sous la Coupole.

Sorti en avril 2022, c’est le roman primé du cru 2022 le plus vendu avec 479 000 exemplaires à date, selon GFK. Comme la majorité des romans qui nous intéressent ici, la période la plus propice pour ce titre en librairie a été le mois de décembre, avec 149 000 exemplaires écoulés. À noter une résurgence de ventes à l’été 2023 avec plus de 8 000 exemplaires, en attendant la sortie en poche le 4 janvier.

Compétition rocambolesque chez Drouant

Vivre vite, de Brigitte Giraud (Flammarion), a été couronné du Goncourt l’an dernier après une compétition rocambolesque chez Drouant avec le livre de Giuliano da Empoli. Depuis, il s’est écoulé à 260 000 exemplaires, dont 104 000 en décembre, soit deux fois moins que le précédent lauréat du Goncourt, La Plus Secrète Mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr (Philippe Rey), vendu en grand format à 530 000 exemplaires, dont près de 200 000 en décembre 2021, après son couronnement au Goncourt. Vivre vite de Brigitte Giraud sortira également le 4 janvier en petit format.

Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon (Stock), prix Décembre 2022, s’est écoulé à 78 000 exemplaires mais sa période de vente la plus prolifique a été en septembre 2022 – après son couronnement au prix des Inrockuptibles – avec 17 000 exemplaires écoulés. Sa parution en poche le 23 août 2023 a réalisé un bon démarrage avec 13 000 copies vendues, alors qu’il a également été primé en juin par le prix des lectrices de Elle.

Le prix Femina 2022 avait été attribué à Claudie Hunzinger pour son roman Un chien à ma table paru chez Grasset. C’était le titre le plus sélectionné par les grands prix l’an dernier. Il s’est écoulé à 62 000 exemplaires, dont plus de 26 000 en décembre. Quant à son format poche, depuis sa sortie le 16 août dernier, plus de 23 000 exemplaires se sont vendus.

Le dernier prix Interallié décerné sous la présidence de Philippe Tesson, décédé en début d’année 2023, a été attribué à Philibert Humm pour son Roman fleuve (Éditions des Équateurs). Il s’est écoulé à 38 500 exemplaires, dont la majeure partie (plus de 75 % des ventes) s'est vendue entre octobre et décembre 2022.

Performance, de Simon Liberati (Grasset), a reçu le prix Renaudot mais n'a convaincu que 30 000 acheteurs, dont plus d’un tiers en décembre. Une contre-performance inhabituelle pour le challenger du Goncourt. Le livre sortira en poche le 7 février prochain.

Enfin, le prix Médicis 2022 a été attribué à Emmanuelle Bayamack-Tam pour La Treizième Heure, paru chez P.O.L. Il s'est écoulé à 19 500 exemplaires, dont la moitié en décembre.

Au total, l'ensemble de ces titres primés ont été écoulés à plus de 967 000 exemplaires en grand format. Soit moins que L’Anomalie d’Hervé le Tellier, prix Goncourt 2020, qui à lui seul s’est vendu à 976 576 exemplaire en grand format.

Les dernières
actualités