François Hollande pose la première pierre d’une médiathèque à La Réunion | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 22.08.2014 à 17h28 (mis à jour le 22.08.2014 à 18h00) Outre-mer

François Hollande pose la première pierre d’une médiathèque à La Réunion

François Hollande pose la première pierre de la médiathèque de Saint-Joseph. - Photo FRED FIGUIN

Le président de la République a salué la construction d’une grande médiathèque dans le sud de l’île de La Réunion, y voyant un “facteur d’attractivité” pour cette région très touchée par le chômage.

Au premier jour de sa tournée dans l’océan Indien, le jeudi 21 août, François Hollande s’est arrêté à l'île de la Réunion, et notamment à Saint-Joseph où il a posé la première pierre de la future médiathèque de la ville. Le président a évoqué un “équipement de grande qualité”, “résultat de la convergence entre la commune et l'Etat”, qui constitue “un facteur d’attractivité”, selon le site d’information local Zinfo 974. Les travaux, qui ont débuté le 18 juin, devraient durer plusieurs mois pour une livraison prévue au second semestre 2016.
 
La future médiathèque de Saint-Joseph.
“Cela fait plus de six ans que nous travaillons sur ce projet. La bibliothèque actuelle se situe dans les combles de la mairie. Ouvrir la médiathèque était donc une urgence absolue”, souligne auprès de Livres Hebdo Fred Figuin, chef du projet et directeur de la bibliothèque municipale. L’établissement existant, qui ne dispose que de 500 mètres carrés et ne propose ni disques ni DVD, sera remplacé par une médiathèque avec une surface utile de 2600 mètres carrés, ainsi qu’un espace extérieur de 1940 mètres carrés.
 
Un projet créateur d’emplois
 
Beaucoup plus moderne, cet espace sera équipé du wifi, d’une salle multimédia avec 20 postes informatiques, d’environ 100 tablettes et liseuses, et proposera une offre documentaire variée (livres, CD, DVD, logiciels…). Pour répondre aux attentes des usagers, l’établissement construit par ailleurs un fonds multisupport autour du thème de la ruralité, afin d’aborder des thèmes pointus dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage.

C’est aussi un projet qui permet de créer quelques emplois, tant dans la construction que dans la gestion”, explique Fred Figuin, qui prévoit de mettre en place une équipe de 40 à 45 personnes. Une précision loin d’être anodine dans une île durement touchée par le chômage : à la Réunion, 30% de la population active est sans emploi.
close

S’abonner à #La Lettre