Festival d'Angoulême

Franck Bondoux s'explique

Photo ALW

Franck Bondoux s'explique

Le délégué général du festival international de la bande dessinée d'Angoulême a répondu aux diverses accusations concernant sa société, 9e Art +, lors de la conférence de presse de présentation de la prochaine édition du festival, prévu du 29 janvier au 1er février 2015.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter, Fabrice Piault,
Créé le 27.11.2014 à 23h15,
Mis à jour le 28.11.2014 à 00h00

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême (FIBD) a réuni, jeudi 27 novembre à la Maison du Japon, à Paris, auteurs, éditeurs, partenaires et journalistes pour présenter le programme de sa 42édition, du 29 janvier au 1er février 2015, et dévoiler la sélection officielle de ses prix.

A l'issue de la présentation de cette édition placée sous l'égide du créateur de Calvin et Hobbes, Bill Watterson, qui a repris la plume après l'avoir posée pendant 20 ans pour signer l'affiche du FIBD 2015, le délégué général de la manifestation, Franck Bondoux, a répondu aux questions de la presse concernant sa société 9e art+,  avec qui l'Association du Festival a signé une convention pluriannuelle pour organiser l'événement. 

Répondant à Livres Hebdo sur sa décision unilatérale de déposer les marques "Festival de la BD d'Angoulême" et "Festival d'Angoulême", Franck Bondoux a assuré l'avoir fait, "en ayant tenu informé le maire " d'Angoulême, dans le but de "protéger le périmètre de la manifestation et faire réagir l'Association du festival". Il ajoute qu'à l'issue d'une première réunion avec l'Association du festival le 12 novembre dernier,  " 9e art + s'est engagée auprès de celle-ci à lui tranférer la propriété des marques et que ce transfert est aujourd'hui engagé."

Concernant les rapports très dégradés entre le festival et la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image (CIBDI) ces dernières années, Franck Bondoux affirme être "entré dans une collaboration avec la Cité de la bande dessinée depuis un an" et le départ, officiel en juin 2014, du directeur général de la CIBDI, Gilles Ciment. De fait, la grande exposition organisée par la CIBDI pendant le prochain festival et consacrée aux Moomins de la Finlandaise Tove Jansson, a été préparée en partenariat avec le FIBD. Les deux institutions collaborent également pour la logistique de l'exposition consacrée à Bill Watterson, précise par ailleurs le directeur du Musée de la bande dessinée, l'une des entités de la CIBDI, Jean-Pierre Mercier. 

Dans la perspective de la conférence de presse, les organisateurs du festival avaient pris les devants en préparant un communiqué de presse qui a été distribué en fin de conférence intitulé " 6 idées reçues (et fausses) sur 9e art+ et son principal dirigeant" passant en revue les questions de la transparence de ses comptes ; de la rémunération de Franck Bondoux ; des rapports avec l'agence Partnership Consulting, en charge des partenariats privés ; de l'absence d'appel d'offres ; du statut de la société ou du dépôt des marques. 

A propos de la transparence de ses comptes et de ses rapports avec Partnership Consulting, Franck Bondoux a annoncé qu'il avait demandé un audit qui sera rendu public dans le courant de l'année prochaine.  

Enfin dans un désir de penser l'avenir de la manifestation et du secteur de la bande dessinée en général, le FIBD accueillera, vendredi 30 janvier au matin, les Etats généraux de la bande dessinée, initiés par des auteurs de bande dessinée. De plus, ainsi que l'ont annoncé lors de la conférence des représentants du Snac BD, le festival soutiendra une "marche des auteurs", une manifestation organisée le samedi 31 janvier à Angoulême pour sensibiliser le public aux nouvelles charges qui pèsent sur les créateurs.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités