Face aux risques de crue, la BNF reste porte close | Livres Hebdo

Par Aimie Eliot, le 03.06.2016 à 15h58 (mis à jour le 03.06.2016 à 23h39) INONDATIONS

Face aux risques de crue, la BNF reste porte close

Photo OLIVIER DION

Alors qu’un pic de montée des eaux est attendu pour vendredi soir, l’institution décide de fermer ses deux sites en bord de Seine jusqu’à la fin de la semaine.

Après le musée du Louvre, le musée d’Orsay et le Grand Palais, c’est au tour de la BNF de fermer ses portes au public jusqu’au dimanche 5 juin. Alors que la Seine vient de dépasser le seuil critique des 6 mètres, suite à plusieurs jours de pluies exceptionnelles, l’établissement a annoncé sur Twitter que toutes les manifestations prévues sur les sites François-Mitterrand, situé le long de la rive gauche du fleuve, et Arsenal, sur la rive droite seraient annulées. Le site Richelieu reste quant à lui ouvert.
 
"Nous avons commencé à déplacer les collections qui se trouvent au sous-sol du site de l'Arsenal, le niveau le plus bas de la bibliothèque, mais il s'agit simplement d'une mesure préventive car nous ne sommes pour l'instant pas touchés par la crue", rassure toutefois la BNF.

La crue devrait emporter avec elle la journée de grève des personnels de la BNF qui protestent depuis quatre samedis consécutifs contre les coupes budgétaires et la réduction des effectifs. Elle devait être reconduite ce samedi 4 juin, les négociations de lundi dernier n'ayant pas satisfait les syndicats.
close

S’abonner à #La Lettre