Yasmina Khadra sauvé des eaux à Mouans-Sartoux | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 05.10.2015 à 15h01 (mis à jour le 05.10.2015 à 16h00) Intempéries

Yasmina Khadra sauvé des eaux à Mouans-Sartoux

Yasmina Khadra - Photo E. ROBERT-ESPALIEU

Invité du festival du livre de Mouans-Sartoux qui a été fortement perturbé par les intempéries, l’écrivain algérien s’est retrouvé pris au piège dans sa voiture. Les bénévoles de la manifestation l’ont aidé à s’en sortir.

La 28e édition festival du livre de Mouans-Sartoux, qui s’est tenue du 2 au 4 octobre, a été lourdement perturbée par les intempéries du week-end et contrainte d'adapter sa programmation pour des raisons de sécurité. L’écrivain algérien Yasmina Khadra, invité du Festival pour son nouveau roman La dernière nuit du Raïs (Julliard), s’est retrouvé coincé dans sa voiture par les pluies diluviennes qui ont touché la région le samedi 3 octobre.

"C’était assez épique, explique Marie-Louise Gourdon, commissaire du festival. Il y avait plus d’un mètre d’eau dans la voiture. Heureusement, les bénévoles de la manifestation sont arrivés sur place et ont pu l’aider à sortir par les fenêtres du véhicule. On l’a raccompagné à l’hôtel, et il était en signature le lendemain".
 
Une situation de crise

Toute la commune située dans les Alpes-Maritime a fait preuve de solidarité pour héberger les visiteurs et les auteurs participants, bloqués à Mouans-Sartoux. Les intempéries ont en effet provoqué une inondation dans la gare de Cannes et ont fait fermer les autoroutes. Marie-Louise Gourdon explique avoir réquisitionné la médiathèque pour installer 35 personnes sur des matelas la nuit du samedi 3 au dimanche 4 octobre.

Tous les membres de l'équipe du festival se sont proposés pour héberger des visiteurs, et ont appelé un maximum de leurs connaissances à prêter leur canapé pour la nuit. Le cinéma de Mouans-Sartoux, qui accueillait des projections de films dans le cadre de la manifestation, est resté ouvert jusqu'à 1h30 du matin la nuit du samedi, dans l’attente que la pluie se calme et que les gens puissent sortir.
 
Pas d'annulation

Si le festival du livre a souffert des intempéries (baisse de la fréquentation), les équipes organisatrices et les artistes invités ont fait preuve d’une telle capacité d'adaptation que la plupart des événements n’ont pas été annulés, mais déplacés en intérieur et repensés. La chanteuse Souad Massi notamment, ne pouvait assurer son concert dans le parc du château, le samedi à 20h30. Elle a donc laissé toutes ses installations et proposé au public de faire une performance sous chapiteau en acoustique, simplement accompagnée de percussionnistes. Les débats et siestes littéraires prévus en extérieur ont également été relocalisés.
 
"Nous avons affrété un bus pour faire repartir nos auteurs. La gare de Cannes étant condamnée, il fallait les amener jusqu’à la gare d’Aix-en-Provence pour qu’ils puissent rentrer chez eux. Tous sont partis sans encombre, mais cerise sur le gâteau, un sanglier a traversé la voie et a immoblisé le train pendant un bon moment !”, ironise Marie-Louise Gourdon.
 
L’ensemble des festivaliers de Mouans-Sartoux a été invité à une minute de silence, le dimanche 4 octobre à 15 h, en mémoire des victimes des violentes intempéries qui ont secoué la région.
close

S’abonner à #La Lettre