Montargis : 20 000 euros de livres noyés | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 06.06.2016 à 14h11 (mis à jour le 07.06.2016 à 10h00) - 2 commentaires Inondations

Montargis : 20 000 euros de livres noyés

La librairie a dû rester portes closes durant une semaine pour réparer les dégâts causés par les eaux. - Photo DR

La crue a touché de nombreux commerces du Loiret dont la librairie du Hérisson, à Montargis, qui après une semaine de fermeture devrait rouvrir ses portes demain, mardi 7 juin.

Le Loiret fait partie des départements français les plus concernés par les inondations. La librairie du Hérisson, à Montargis, a notamment été touchée de plein fouet par la crue qui a détruit des centaines d'ouvrages.

La librairie du Hérisson à Montargis, victime de la crue - Photo DR
"Je pensais avoir perdu environ 10 000 euros de marchandises. J’étais loin du compte, puisque la perte de livres est finalement estimée à plus de 20 000 euros”, explique à Livres Hebdo Stéphanie Hérisson-Delattre, propriétaire de la librairie du Hérisson installée depuis janvier 2015 à Montargis (Loiret), victime d'inondations. "Tous les ouvrages exposés dans les étagères basses et dans les présentoirs en carton ont été détruits”, déplore la libraire. Et dans ces présentoirs en carton, ce sont toutes les nouveautés qui étaient mises en avant.

La librairie du Hérisson à Montargis, victime de la crue - Photo DR
L'enseigne est restée portes closes depuis mardi 31 mai pour évacuer l'eau et essayer de réparer les dégâts. Elle devrait rouvrir mardi 7 juin. "Nous sommes en train de passer un dernier grand coup de nettoyage et de faire face à une invasion de fourmis”, raconte Stéphanie Hérisson-Dellatre. Après les eaux, ce sont les insectes qui ont envahi la boutique. "Ces désagréments annexes auxquels on ne pense pas sont peut-être la partie la plus difficile”, concède la libraire, qui doit également gérer les remontées d'humidité et changer l'ensemble de son mobilier. L'eau n'est restée que 24 heures dans la librairie, grâce à l'aide apportée par les habitants des environs qui ont aidé à écoper.

La libraire, qui reçoit chaque manifestation de soutien comme "une bouée de sauvetage”, attend désormais le dédommagement de l'assurance et relativise ses pertes : "C'est mon commerce. Un couple d'amis, dont la maison a été touchée, a tout perdu.”

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Commentaire récent

“ Vous avez tout mon soutien et je vous souhaite beaucoup de courage. Laëtitia Reynders ” Laetitia Reynders il y a 3 ans à 15 h 01
close

S’abonner à #La Lettre