Emoi en France, Astérix fait la publicité de McDonald's | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, avec afp, le 20.08.2010

Emoi en France, Astérix fait la publicité de McDonald's

Campagne de la dernière publicité de McDonald's

D'Internet à la presse étrangère, la campagne de publicité fait parler d'elle. Elle malmènerait les valeurs culturelles véhiculées par le résistant gaulois.

Une nouvelle campagne de publicité, signée BETC EuroRSCG pour la chaîne de restauration rapide américaine McDonald's suscite l'émoi de certains internautes français car elle met en scène Astérix, héros de la célèbre bande dessinée et symbole de l'indépendance gauloise.

Dans la dernière campagne d'affichage en France de McDonald's, on peut voir Astérix et ses compères gaulois reproduire leur fameux banquet dans un restaurant de la chaîne de restauration rapide. La scène est surplombée d'une bulle reprenant le slogan consensuel des établissements de la chaîne: "Venez comme vous êtes".

Sur certains blogs, des internautes français exprimaient jeudi leur "dégoût". "Bravo à Albert Uderzo pour sacrifier pareil monument de la BD aux hordes de Romains", pouvait-on par exemple lire sur le site Veilleurs.info. Sur les sites d'information, les commentaires soulignent une attaque contre la culture française. L'affaire est reprise dans tous les médias du monde. Choquante à ce point là ? Au Royaume Uni, The Telegraph titre dans le texte : "Quelle horreur ! Astérix surrenders to McDonald's".

Albert Uderzo est, avec René Goscinny, aujourd'hui décédé, le créateur de la célèbre bande dessinée qui décrit la résistance d'un village gaulois à l'invasion des Romains.

"Nous avons eu l'accord d'Uderzo. S'il l'a donné, c'est qu'il jugeait aussi l'idée pertinente", a déclaré à l'AFP Xavier Royaux, vice-président de McDonald's France en charge du marketing.

Aux internautes agacés par les affiches, "je leur réponds qu'Astérix ne se vend pas, qu'Astérix ne se vend jamais et que ça a été fait en collaboration avec les auteurs, qui sont les meilleurs garants de l'intégrité d'Astérix", a-t-il ajouté.

La lecture de l'intégralité des commentaires des internautes montre selon lui que nombre d'entre eux apprécient le clin d'oeil.

"On est vraiment dans la volonté d'être dans le plus profond respect d'un des héros préférés des Français, et c'est d'ailleurs pour ça qu'on a fait appel à lui dans le cadre d'une campagne (...) qui a pour but d'illustrer l'universalité des gens qui viennent chez nous", a-t-il dit.

Les Editions Albert René, qui détiennent les droits d'Astérix, ont indiqué à l'AFP qu'elles ne voulaient pas entrer dans une polémique.

"Cette campagne existe en partenariat avec McDonald's parce que le message convenait et parce qu'elle n'enlève rien aux valeurs des personnages", a-t-on indiqué, appelant à ne pas surinterpréter "une campagne publicitaire qui est visiblement bien faite parce qu'elle crée une émotion".

Ce qui choque c'est que l'inusable résistant gaulois qui lutte encore et toujours contre l'envahisseur abandonne les armes devant le conquérant américain, souvent représenté comme un symbole d'un impérialisme destructeur de valeurs culturelles locales. Le blog Des Bulles Carrées, sur Slate.fr explique ces réactions ainsi : "Certains rêveraient qu'Astérix soit du côté de José Bové et qu'ils défendent la bonne gastronomie contre la malbouffe supposée des Américains, en ces temps où notre identité nationale est malmenée par la crise et les supposés voleurs de poules."

Ce n'est pourtant pas la première fois que McDonald's et Astérix collaborent puisque la chaîne de restaurants avait déjà signé un contrat de licence en 2001 pour distribuer des produits dérivés du films Astérix : Mission Cléopâtre.

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre