Bibliothèque

Discours enthousiaste de la ministre Françoise Nyssen au congrès de l'ABF

Françoise Nyssen et Xavier Galaup, président de l'ABF - Photo PHOTO VÉRONIQUE HEURTEMATTE

Discours enthousiaste de la ministre Françoise Nyssen au congrès de l'ABF

La nouvelle ministre de la Culture, Françoise Nyssen, lors de l'inauguration du 63e congrès de l'Association des bibliothécaires de France qui se déroule à Paris, Porte de Versailles, du 15 au 17 juin, a affirmé son attachement aux bibliothèques et sa conviction du rôle qu'elles ont à jouer dans la société.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 15.06.2017 à 14h19,
Mis à jour le 15.06.2017 à 15h00

Pour la première fois depuis la venue d'Aurélie Filippetti en 2014, le congrès de l'Association des bibliothécaires de France, qui se tient du 15 au 17 juin à la Porte de Versailles à Paris, a été inauguré par la ministre de la Culture en exercice.

"Le pays est dans un état d'urgence culturelle. Les bibliothèques ont un rôle fondamental à jouer dans le renouveau culturel qui s'annonce", a affirmé la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

Dans un discours à la tonalité résolument enthousiaste, la nouvelle ministre a annoncé son intention de "rétablir le lien de confiance entre les citoyens et la culture" et dit sa conviction que les bibliothèques sont un outil dans cette mission.

La ministre a annoncé une grande campagne de sensibilisation et de réflexion autour des bibliothèques au moyen de rencontres organisées sur tout le territoire via les Drac et qui rassembleront l'ensemble des acteurs locaux – élus, professionnels des bibliothèques, partenaires associatifs. L'académicien Erik Orsenna a été nommé ambassadeur de bonne volonté pour porter "la bonne parole" auprès des élus. Elle a également confirmé qu'une nouvelle édition de la Nuit de la lecture aurait se tiendrait en 2018, le 20 janvier.

" Rien sans vous "

Françoise Nyssen a rappelé que son ministère œuvrerait selon le souhait du président de la République, Emmanuel Macron, afin que les bibliothèques soient plus ouvertes et plus accessibles. "Mais rien ne se fera sans vous et rien ne se fera sans les élus", a-t-elle assuré.
 

Son discours a été chaleureusement applaudi, même si dans l'assistance certains professionnels ne cachent pas être restés sur leur faim. "Face à la difficulté d'élargir et de diversifier la fréquentation, on réclame toujours plus de moyens, de bibliothèques, d'horaires d'ouverture mais sans se demander pourquoi jusqu'à présent cela n'a pas suffi et sans s'interroger sur les modèles et les politiques mis en œuvre, commentait notamment un congressiste. Sans cette réflexion, pas sûr que des moyens en plus suffisent à changer les choses".

Xavier Galaup, président de l'ABF, a de son côté confié à la ministre que son association se réjouissait de l'arrivée d'une éditrice à ce poste. "Nous y voyons un signe positif pour les bibliothèques", a-t-il déclaré.

Le 63e congrès de l'ABF, consacré au thème "Bibliothèques : inégalités territoriales et égalité des chances"proposera pendant trois jours une quarantaine de débats, conférences et rencontres.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités