Députés et sénateurs s’unissent pour la BD | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 30.01.2014 à 17h19 (mis à jour le 31.01.2014 à 00h36) 9e art

Députés et sénateurs s’unissent pour la BD

Sur une idée du député socialiste Pouria Amirshahi, des parlementaires ont créé le Cercle Philémon afin d'œuvrer à la reconnaissance du 9e art.

Le Parlement a désormais son cercle de bédéphiles. À l’initiative du député socialiste Pouria Amirshahi, des parlementaires ont annoncé le 29 janvier la création du Cercle Philémon, une association qui a pour but de valoriser la bande dessinée. Alors que le 41e Festival de la BD d’Angoulême vient d’ouvrir ses portes, ce projet tombe à point nommé.
 
"L’idée est de donner plus de reconnaissance à un art populaire trop souvent considéré comme secondaire", explique à Livres Hebdo Pouria Amirshahi. "Quant au nom de l’association, il rend hommage à l’auteur Fred, décédé récemment, et à son célèbre héros, Philémon, dont je suis amoureux depuis tout petit", confie-t-il.

Il ne s’agit pas de rester dans l’entre-soi mais d’être utiles à la BD Pouria Amirshahi, député socialiste

Régulièrement, le Cercle Philémon, ouvert à tous les anciens et actuels parlementaires, organisera lui-même ou relaiera des manifestations publiques, en lien avec des éditeurs, des auteurs et des associations. "Il ne s’agit pas de rester dans l’entre-soi mais d’être utiles à la BD, notamment en organisant des événements hors-les-murs", assure Pouria Amirshahi, député de la 9e circonscription des Français établis hors de France (Afrique du Nord et de l'Ouest).
 
Parmi les premiers membres figurent Bernadette Laclais (députée de Savoie), Dominique Busserau (députée de Charente-Maritime), Michel Boutant (sénateur de Charente), Hervé Gaymard (député de Savoie), Olivier Faure (député de Seine-et-Marne), Nicolas Bays (député du Pas-de-Calais), ou encore Barbara Romagnan (députée du Doubs).
close

S’abonner à #La Lettre