Disparition

Décès de l'illustrateur et affichiste Alain Gauthier

Alain Gauthier.

Décès de l'illustrateur et affichiste Alain Gauthier

Poète de l'affiche, Alain Gauthier est mort du Covid-19 à l'âge de 88 ans. Michel Tournier disait de son coup de crayon qu'il avait "cette naïveté un peu perverse, cette limpidité trompeuse qui recouvre des abîmes, cette apparente gaucherie qui est le comble de l’habileté, bref tout ce qui fait le charme trouble et puéril des contes."

Par Vincy Thomas,
Créé le 16.04.2020 à 15h34,
Mis à jour le 16.04.2020 à 16h00

Alain Gauthier, affichiste, illustrateur et peintre, est décédé le vendredi 3 avril 2020, victime du coronavirus. Né en 1931, il avait 88 ans.
 
Concepteur de plusieurs centaines d'affiches (Danone, les biscuits Choco BN, Bally, Kuwait Airways…), il s'était tourné vers l'illustration dans les années 70, pour la presse et l'édition jeunesse.
 
Son premier album, Zizou, artichaut, coquelicot, oiseau, avec un texte de Jean Chalon, paraît chez Grasset en 1974. Il illustre par la suite des textes de Jean Joubert, Maurice Denuzière, Lewis Carroll et Michel Tournier.
 
En 1988, pour les éditions Ipomée, Alain Gauthier illustre La Belle et la Bête, de Jeanne Leprince de Beaumont, d’après Jean Cocteau. Au Seuil, il s’attaque à un lectorat plus mature avec Mon Chaperon Rouge et Ma Peau d’âne. Chez Rageot, il illustre Le trouble-fête, Arrêtez la musique et Bleu de peur.
 
Alain Gauthier reçoit une plaque d’or à la Biennale de l'illustration de Bratislava pour Est-elle Estelle ?, écrit et édité par François David en 2002. Son dernier ouvrage, Nous, les loups, fut publié en 2007 chez Bilboquet.
 
"Alain Gauthier est aussi peintre et l’univers, très musical, de ses tableaux reflète la même atmosphère sensuelle et mystérieuse que ses œuvres sur papier. Il conjugue là aussi l’audace anachronique à une touche de surréalisme et à un onirisme profondément intériorisé. Avec, toujours, un sens subtil des demi-teintes, un talent particulier de la mise en page et une harmonieuse structuration de l’espace", a écrit la critique Janine Kotwica.
 
Un imagier monographique, Alain Gauthier, a été édité par L’Art à la page en 2008.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités