Disparition

Le dessinateur de bande dessinée Jean-Pierre Autheman est mort lundi 26 octobre à l'âge de 73 ans, annonce la ville d'Arles, d'où il était originaire.

"Personnalité anticonformiste et libertaire, il était né à Arles en 1946 d’un père architecte, résistant et déporté pendant la seconde guerre mondiale et d’une mère professeure de piano dont il avait hérité le goût de la musique" rappelle la ville dans son hommage, tout comme l'un de ses éditeurs Dargaud sur Twitter.
 
Il avait commencé sa carrière en tant que dessinateur de presse dans les années 1970 en publiant ses premiers dessins dans Hara Kiri puis dans Pilote avant de se réorienter dans la bande dessinée depuis les années 1980, avec la création du personnage de Condor, dont les aventures seront publiées chez Dargaud mais dont les titres sont aujourd'hui indisponibles. IIl était également l'auteur de L'homme du général (Actes Sud, 1990), Place des hommes (Glénat, 1993), L'ombre de moi-même (Albin Michel, 1999), Le passage de Vénus, coécrit avec Jean-Paul Dethorey (Dupuis, collection "Aire Libre", deux volumes) et de nombreuses histoires parues chez Fluide Flaciale. Il est également passé par Glénat, où il a publié la série des Vic Valence, dont le premier volume, Une nuit chez Tennessee (Glénat, 1986), a reçu l’Alfred du meilleur album français au festival d’Angoulême 1987 et la série ZambadaGlénat avait édité son dernier ouvrage en 2019 Aux carrefours du destin: cinq polars autour du monde.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités