Disparition

Décès de la romancière espagnole Almudena Grandes

La romancière espagnole Almudena Grandes est décédée samedi 27 novembre d’un cancer, à l’âge de 61 ans. - Photo ALMUDENA GRANDES FACEBOOK

Décès de la romancière espagnole Almudena Grandes

Prix Méditerranée, Prix Jean Monnet de littérature européenne, l'écrivaine Almudena Grandes laisse une œuvre dense et populaire, souvent adaptée au cinéma. Lattès publiera l'utime volet de sa saga Episodes d’une guerre interminable au printemps prochain.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 29.11.2021 à 17h15,
Mis à jour le 29.11.2021 à 18h00

La romancière espagnole Almudena Grandes est décédée samedi 27 novembre d’un cancer, à l’âge de 61 ans, annoncent les éditions JC Lattès. "Elle était l’une des grandes voix de la littérature espagnole contemporaine" rappelle la maison qui a commencé à la publier en 2008 avec Le cœur glacé (Prix Méditerranée), où l'on peut y lire : "Les humains sont des êtres de désir et le désespoir leur arrache leur propre essence, les dessèche, les étripe, les ruines, les expulse d'eux-mêmes par le chemin modéré et trompeur qui conduit au destin des choses, à la fatigue des végétaux poussiéreux, des minéraux enterrés et inertes."

Auparavant, elle avait écrit Les vies de Loulou (Albin Michel, 1990), adapté au cinéma par Bigas Luna, Malena c'est un nom de Tango (Plon, 1996), adapté au cinéma par Gerardo Herrero, Atlas de géographie humaine et Vents contraires (Grasset, 2000 et 2003). Ces deux derniers ont été transposés sur grand écran respectivement par Azucena Rodriguez et Gerardo Herrero. Elle a poursuivit son œuvre avec une grande fresque romanesque, Episodes d’une guerre interminable, inaugurée par Inès et la joie, puis prolongée par trois autres titres : Le lecteur de Jules Verne, Les trois mariages de Manolita et Les patients du docteur Garcia, son dernier roman traduit, couronné par le Prix Jean Monnet de littérature européenne. Avec cette saga, elle raconte la guerre civile espagnole, opposant franquistes et républicains. Le cinquième et dernier volet de la saga paraîtra le 20 avril 2022 sous le titre Les secrets de Ciempozuelos (La madre de Frankenstein en espagnol). Selon sa traductrice Anne Plantagenet, "c’est le roman le plus fort, le plus dense, le plus abouti, plein de l’énergie de l’engagement féministe et républicain qui caractérisaient son autrice".

Née le 7 mai 1960 à Madrid, sous le nom d'Almudena Grandes Henandez, diplômée en histoire et géographie, l'écrivaine a débuté en rédigeant des textes pour des encyclopédies. Outre ses romans, dont quelques uns n'ont pas encore été publiés en français tel Castillos de carton, adapté au cinéma par Salvador Garcia Ruiz, elle a écrit quelques récits. Tout au long de sa carrière, elle reçu de nombreux prix : Julián Besteiro des Arts et des Lettres pour l'ensemble de son œuvre, Premio de la Critique de Madrid 2011, Prix La Sonrisa Vertical 1989, etc. La bibliothèque d'Azuqueca de Henares porte son nom. Elle a même été actrice dans un film d'Oscar Ladoire, A contratiempo (1982).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités