Terrorisme

Bibliothèques, librairies, éditeurs : Bruxelles en état d'urgence

Photo PLANTU

Bibliothèques, librairies, éditeurs : Bruxelles en état d'urgence

Comme à Paris le week-end qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015, le double attentat qui a visé Bruxelles mardi 22 mars au matin a eu d'importantes répercussions sur l'activité de la métropole où, hors quelques librairies, la plupart des entreprises et des services ont fermé.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 22.03.2016 à 17h38,
Mis à jour le 22.03.2016 à 18h00

Avec 28 morts à l'aéroport de Zaventem et à la station de métro de Maelbeek, Bruxelles a été victime, mardi 22 mars au matin, d'un double attentat parmi les plus meurtriers de ces dernières années. L'alerte de niveau 4 a été immédiatement actionnée, empêchant souvent l'usage du téléphone. L'aéroport a été fermé et le réseau de transport bouclé. Seules deux lignes de métro ont été rouvertes vers 16h30 afin de décongestionner la capitale belge, déjà l'une des plus embouteillées d'Europe.

La plupart des services administratifs ont été fermés, tous comme de nombreux services publics à l'instar des réseaux de bibliothèques de Bruxelles, mais aussi d'Ixelles, d'Evere ou d'Auderghem. Idem pour la Bibliothèque Royale, les Archives de la Ville de Bruxelles et les bibliothèques universitaires.

Le centre de crise a aussi demandé aux employés de rester dans les locaux de leurs entreprises. Chez Media Participations, personne n'a été évacué mais, en milieu d'après midi, la quasi-totalité du personnel n'était plus présent. Casterman a confirmé à Livres Hebdo que ses locaux avaient été fermés.

Tous les musées ont baissé le rideau, et quasiment tous les événements culturels ont été annulés. Certaines librairies ont maintenu leur activité telles Tropismes, dans le centre-ville, Brüsel ou Piolalibri, à deux pas du Parlement européen. Chez Tropismes, contacté par Livres Hebdo, il y avait peu de monde. Chez Brüsel, on évoque la même situation qu'en novembre, après les attentats à Paris: "c'est relativement très calme." 

En revanche, en plein centre de la capitale, le centre commercial City 2, qui abrite une des deux Fnac de la capitale belge, a fermé ses portes. La librairie Waterstones a également cessé son activité. La librairie Filigranes qui a, à une station de métro de Maelbeek, "essayé d'ouvrir" dans un premier temps en promettant "un accueil sécurisé", a finalement fermé à 14 heures.

L'aéroport de Zaventem, qui comprend quatre Relay, a été mis hors-service dès les premières explosions ce matin. 

La situation reste incertaine pour le mercredi 23 mars. D'une part, l'alerte de niveau 4 étant maintenue à l'heure où nous écrivons ces lignes, il est probable que les bibliothèques restent portes closes. D'autre part, tant que les transports ne seront pas revenus à la normale, une grande partie des employés ne pourra pas se déplacer vers le centre-ville de Bruxelles.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités