Suisse

Arrêt de la vie culturelle en Suisse : dialogue entre la Taskforce Culture et les autorités fédérales

Arrêt de la vie culturelle en Suisse : dialogue entre la Taskforce Culture et les autorités fédérales

La Taskforce souhaite davantage d’indemnités et une reprise rapide pour le secteur culturel.  

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 04.02.2021 à 18h02,
Mis à jour le 04.02.2021 à 20h01

Les associations d’acteurs, d’entreprises culturelles suisses et les associations culturelles d’amateurs se regroupant dans l’association Taskforce Culture ont rencontré le conseiller fédéral Alain Berset et les responsables des offices fédéraux lundi 25 janvier afin de définir ensemble des perspectives pour le milieu culturel. Le dernier confinement a été imposé le 18 janvier et doit durer, au minimum, jusqu'au 28 février, contraignant les librairies à fermer. "Il semble bien que le statut de commerce essentiel largement défendu par les cantons de Suisse romande n'ait pas convaincu la majorité des cantons alémaniques" explique LivreSuisse.

Cette discussion a été l’occasion de souligner les lacunes présentes au niveau fédéral, notamment la grande confusion ambiante entre les différentes mesures mises en place. En ce sens, la Taskforce demande à Alain Berset de nommer un référent qui éclairerait les difficultés de compréhension de ces mesures et de créer une base de données centralisée afin d’avoir une vue globale sur les contributions de soutien possibles.

Requêtes

La Taskforce estime également que les subventions de soutien comprennent des lacunes. Elle demande une hausse de 20% des indemnités afin de couvrir à 100% des pertes des entreprises et acteurs culturels, l’indemnisation des artistes indépendants travaillant en CDD et des indépendants qui ne peuvent plus couvrir leurs frais de fonctionnement.

Pour l’association, il est enfin nécessaire de penser à de nouveaux « concepts » qui permettraient d’ouvrir à nouveau les lieux culturels : « il est essentiel de contribuer aux nouvelles conditions artistiques ou infrastructurelles et de reconquérir le public », déclare la Taskforce dans un communiqué.

En Suisse, certaines personnes du secteur culturel sont « interdites de travail » depuis 11 mois, ce qui a un impact sur 63000 entreprises culturelles et 270000 emplois. 

Taskforce Culture fédère Suisseculture, LivreSuisse, Cinesuisse, Cultura, et de nombreuses associations et syndicats culturels.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités