Allary éditions, succès longue durée (7/7) | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 17.08.2016 à 17h33 (mis à jour le 17.08.2016 à 18h00) Sept éditeurs en forme

Allary éditions, succès longue durée (7/7)

Guillaume Allary. - Photo O. DION

Chaque mercredi pendant l'été, Livres Hebdo présente un éditeur français parmi ceux dont le chiffre d'affaires a particulièrement augmenté au cours de l'année passée. Dernier épisode de la série avec Allary éditions, qui a réalisé la plus forte croissance de l'année 2015.

Avec leurs trois petites années d'existence et leurs cinq salariés, les éditions Allary, à la 51e place du classement Livres Hebdo des 200 premiers éditeurs français, dominent le palmarès des plus fortes croissances de 2015. De 2,4 millions d'euros en 2014, le chiffre d'affaires de cette petite maison indépendante et généraliste, fondée par les frères Guillaume et Frédéric Allary en 2013, est passé à 5,3 millions l'an dernier, soit un bond de près de 123%. Un succès insolent qui ne doit pourtant rien au hasard: "Nous avons fait le choix de ne publier que 15 titres par an, mais ayant un potentiel commercial", explique l'éditeur Guillaume Allary.

Les raisons de la croissance :

Allary doit évidemment beaucoup à Riad Sattouf et ses romans graphiques sur sa jeunesse en Syrie. Le tome 2 de L'Arabe du futur, paru en juin 2015, dépasse les 200000 ventes, et a surtout relancé les ventes déjà spectaculaires du premier tome, qui s'est encore mieux vendu en 2015 qu'en 2014. Les deux volumes cumulés atteignent aujourd'hui les 700000 exemplaires.

"Mais d'autres succès expliquent cette croissance", relève Guillaume Allary, qui cite aussi Plaidoyer pour les animaux du moine bouddhiste Matthieu Ricard, La joie du philosophe Charles Pépin, ou Génération gueule de bois de l'essayiste Raphaël Glucksmann. "Des titres qui s'inscrivent dans la durée, et qui font du fonds", selon l'éditeur, qui insiste sur la dimension généraliste d'Allary éditions et revendique son positionnement de "maison d'auteurs".

Grâce au blockbuster Trois amis en quête de sagesse, de Matthieu Ricard, Christophe André et Alexandre Jollien, coédité avec L'Iconoclaste, aux bonnes performances des Cahiers d'Esther, toujours de Riad Sattouf, et au tome 3 de L'Arabe du futur, prévu pour octobre, l'année 2016 devrait être aussi radieuse que la précédente. De quoi conforter Guillaume Allary dans ses choix pour l'avenir: "Garder la même stratégie, et ne surtout pas augmenter la production."
close

S’abonner à #La Lettre